12 483 personnes connectées

9 politiciens qui se sont invités dans les pages de vos comics préférés !

L’histoire des comics est intimement liée aux évènements d’actualité : que ce soit en rapport avec les modifications génétiques de leurs héros ou les problèmes rencontrés par leurs mutants face au reste du monde, on y trouve toujours un aspect social moderne et même politique. Ce dernier point, souvent insinué, prend de l’ampleur quand les politiciens se retrouvent projetés dans les pages et sur les planches des comic books. Nous nous sommes penchés sur ces hommes et femmes de la sphère politique à avoir fait des apparitions dans les comics.

Toujours ancrées dans notre actualité, les histoires de super-héros doivent nous paraître réalistes et quand nos personnages préférés ne combattent pas des méchants venus de l’autre bout de la galaxie, ils rencontrent quelques-unes des figures les plus importantes de notre histoire. Rien d’étonnant, quand on sait que certains super-héros peuvent voyager dans le temps, à ce qu’ils croisent sur leur chemin les figures marquantes de la culture mondiale et plus fréquemment américaine.
white-house
Abraham Lincoln
De par son importance dans l’histoire américaine et la place prise par son image dans l’imaginaire collectif, Abraham Lincoln a, de nombreuses fois, fait apparition dans des œuvres. Petit écran, grand écran, livres, jeux, podcasts, comics, etc. Dans ce dernier domaine, il nous fut montré au côté de Deadpool sous la forme d’un fantôme au côté de Theodore Roosevelt, mais aussi dans les 4 Fantastiques ou les Marvel Team Up en caméo. L’une de ses apparitions les plus marquantes reste la fois où, au côté de George Washington, le 16e président des Etat-Unis a décidé de s’en prendre à son pays pour le réduire en cendres dans le but de le reconstruire comme il l’entend. C’est sous la forme d’un zombie qu’il nous revient d’entre les morts pour mener à bien sa mission. Malheureusement pour lui, c’est le plus cinglé des super-héros qui fera échouer son plan : Deadpool en profitera même pour se moquer de lui, poussant le président à lui tirer dans la tête, faisant passer la balle par l’œil droit. Une petite référence à sa propre mort qui n’est pas passée inaperçue chez les lecteurs.
deadpool-lincoln

 

John Fitzgerald Kennedy
Le président Kennedy fait partie des politiciens les plus aimés des Américains. Son destin tragique aura ému les Etats-Unis et son assassinat représente encore l’un des évènements les plus traumatisants pour les citoyens. Il a marqué de nombreuses œuvres littéraires puisque de nombreux romanciers, dont Stephen King, se sont penchés sur son histoire pour l’adapter à leur sauce. DC Comics s’y est aussi essayé dans l’un des comics les plus surprenants de son catalogue. Superman #170 offrait au spectateur une aventure surprenante dans laquelle l’homme de fer faisait équipe avec le 35ᵉ président des États-Unis.

Durant 10 pages, le Kryptonien était chargé d’une mission de la plus haute importance : faire connaître le programme de fitness présidentiel aux jeunes Américains dans le but de les initier aux activités sportives. Une mission remplie avec succès dans un récit dont les artworks originaux furent légués à la bibliothèque JFK, au sein de l’université Harvard. Une autre apparition marquante de JFK eut lieu avec Deadpool : toujours là où on ne l’attend pas, le héros masqué s’était déguisé en Marilyn Monroe pour venir à bout d’un Kennedy Zombie.
jfk-superman

 

Ronald Reagan
Il y a quelque temps, nous vous exposions 8 super-héros devenus politiciens durant leurs carrières de justiciers masqués. Durant l’un de ces évènements, le What If #26, Captain promettait sur la Bible de servir aux plus hautes fonctions son pays. Dans sa courte carrière il s’installa dans le bureau ovale, écartant Ronald Reagan et Jimmy Carter en 1980. Ce ne fut pas la seule apparition de Reagan qui n’eut pas un mandat reposant : en plus de s’occuper du pays, il dut faire face à un assassin métamorphe dans les comics de Booster Gold (réimprimé en 2008), au jet invisible de Wonder Woman en 1982, rendit illégales les activités des super-héros (Legends – 1986) mais finit par mener sa propre équipe de super-héros, les Reagan’s Raiders, de 1986 à 1987, pour lutter contre le terrorisme. Chapeau monsieur le président !
reagan's-Raiders

 

Jimmy Carter
Jimmy Carter aussi eut son heure de gloire : alors que le Doom prend le contrôle du monde en 1977 dans « Super-Villain Team-Up » à l’aide d’un gaz lui permettant de diriger tous les hommes, il se confronte à un ennemi bien plus fort que lui, l’ennui. Il demande alors à Magnéto de libérer de son emprise quelques résistants. De cette manière, il pourrait continuer à lutter contre un ennemi, s’occupant l’esprit quelques heures. Un jeu qui aurait pu marcher si lesdits résistants libérés n’avaient pas été des politiciens. C’est avec un certain humour que l’auteur a retourné son récit en critique politique : on y observe Doom face à une frêle résistance, dont Jimmy Carter, qui n’a de cesse de l’encenser. Tous voient en lui un leader né malgré le mal commis par le vilain. Excédé, Doom quitte la pièce, non sans d’abord souligner qu’il ne sait pas si le comportement de Carter est dû au gaz de contrôle ou à son propre comportement égoïste et lèche-bottes. Outch !
pres-carter

 

Bill Clinton & Hillary Clinton
Funeral for a Friend (Funérailles pour un ami) est l’un des comics les plus marchands dans l’histoire de Superman et de la Justice League. On y observe la mort de Superman et la tristesse des siens lors de la marche conduisant à l’enterrement. Durant ce moment émouvant, deux figures politiques se rendent sur place pour offrir leurs condoléances à la famille : Hillary et Bill Clinton son effectivement présents et offrent un long et beau discours à tous ceux et celles présents dans l’assemblée. Plus tard, 4 héros sortiront de l’ombre pour annoncer qu’ils sont les dignes héritiers de Superman et alors qu’Hillary échappe de peu à une tentative d’assassinat, c’est Cyborg Superman qui vient à sa rescousse. Elle le nommera officiellement le nouveau Superman en titre.

hilary-clinton-bill-superman

 

Vladimir Poutine
Vous l’aurez compris, l’histoire américaine prend, très logiquement, une grande place dans les comics de Marvel et DC mais d’autres politiciens, étrangers, ont aussi eu leurs heures de gloire ! Parmi eux, Vladimir Poutine qui s’est trouvé une place de choix dans la collection Divinity II de Valiant Comics, depuis mai 2016. Il y fait ses débuts en tant que grand méchant, à la tête d’un monde dirigé par l’armée soviétique. Partant d’un constat simple, les créateurs de la série Matt Kindt et Trevor Hairsine ont tout simplement déclaré : « On ne peut assister à la prise de contrôle du monde par la Russie sans que ses leaders y soient impliqués. »
putine-mechant-comics

 

Reine Elizabeth II
Elle a connu tous les James Bond, vécu les grandes guerres, évolué avec son temps et est restée la plus aimée dans le cœur de ses sujets : la reine Elizabeth II fait aussi partie du catalogue Marvel. Eh oui, même la famille royale y a droit. Alors qu’elle s’apprête à se lancer dans un discours émouvant pour célébrer son jubilé, la reine est subitement attaquée par l’un de ses sujets les plus respectables : Captain Britain. L’homme qui lui a juré allégeance est en réalité manipulé par un vilain. Elle est sauvée par Jefferson Archer, un autre méchant qui profite de l’évènement pour remplacer la bague de sa majesté par une autre bague permettant de contrôler l’esprit du porteur. Sous emprise, elle décide d’envoyer son armée à l’attaque de l’Umbazi, un pays africain. Heureusement tout finit bien pour la reine, sauvée de justesse par Captain Britain.
captain-britain

 

Barack Obama
L’un des derniers en date et pas des moindres, se nomme Barack Obama. Le 44e président des Etats-Unis est en effet apparu dans The Amazing Spider-Man dans « Spidey Meets the President ! » (Spider-Man rencontre le président ! ». L’histoire prend place lors de l’inauguration présidentielle : effectuant son travail de journaliste, Peter Parker assiste à un phénomène étrange. En effet, Obama est bientôt rejoint par… un autre Obama ! Devant définir lequel des deux est le vrai président, Peter enfile son costume pour approcher les deux hommes. Il leur pose alors des questions personnelles auxquelles seul le vrai Barack Obama peut répondre. L’histoire finit bien puisque l’homme-araignée démasque l’imposteur : le Caméléon est écarté et Obama peut prendre position à la tête du pays.

barack-spider-man

 

Superman, Doom, Spider-Man, Deadpool, autant de héros mythiques qui ont rencontré les politiciens les plus marquants de l’histoire du monde. Jouer avec l’Histoire et ses héros est une manière comme une autre d’intéresser le lecteur, de faire parler de la revue et de se permettre quelques libertés scénaristiques. Que le traitement soit un hommage ou une critique, on adore retrouver ces personnages politiques aux côtés de nos héros et on espère que ce n’est pas près de s’arrêter !

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux