— Alexandra Tyukavina / Shutterstock.com

Nommer un virus est une tâche importante et, à cet effet, les scientifiques peuvent trouver l’inspiration dans de nombreux détails concernant le nouvel organisme. En ce qui concerne le virus Ebola, son nom a été tiré de celui d’une rivière à proximité de laquelle le virus a été découvert pour la première fois.

Nommer un virus n’est pas une science exacte. Certains virus sont effectivement nommés d’après des lieux, d’autres d’après la façon dont ils sont apparus, d’autres encore pour les symptômes qu’ils produisent chez les patients, ou d’après la forme du virus. C’est notamment le cas du coronavirus qui a été nommé ainsi en raison de ses virions qui le font ressembler à une couronne. Certains virus ne se voient attribuer qu’une combinaison apparemment indescriptible de lettres et de chiffres. En ce qui concerne le virus Ebola, ceux qui l’ont nommé ont choisi de s’inspirer de l’endroit où il a été découvert pour la première fois.

En effet, le virus tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo, où il a été découvert pour la première fois en 1976, lorsque le pays était connu sous le nom de Zaïre. C’était un jeune scientifique belge du nom de Peter Piot qui avait trouvé le virus, et c’est donc à lui qu’on a donné l’honneur de nommer le virus. Son choix s’est porté sur la rivière Ebola. Normalement, le virus aurait dû être nommé d’après le village de Yambuku, l’endroit précis où la maladie a fait des ravages pour la première fois. Mais les scientifiques ont décidé que ce n’était pas un choix approprié, dans la mesure où cela aurait stigmatisé le village et ses habitants. Le choix s’est donc porté de marnière assez aléatoire sur la rivière Ebola, a rapporté Live Science.

Outre l’Ebola, le virus du Nil occidental, le virus Coxsackie, le virus Marburg et le virus Hendra sont tous des virus dont le nom a été inspiré par un lieu.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de