5. Le sida

Le sida interfère avec le système immunitaire, limitant son efficacité, rendant les personnes touchées plus sensibles aux infections et au développement de tumeurs. Cette vulnérabilité augmente à mesure que la maladie progresse. Le VIH se transmet de nombreuses manières, notamment par les rapports sexuels, les transfusions de sang contaminé, l’usage d’aiguilles hypodermiques contaminées, et par transmission entre la mère et l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement.

La maladie est considérée comme un problème de santé majeur dans de nombreuses régions du monde et sa propagation a été considérée comme une pandémie. En 2009, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a notamment estimé qu’il y avait 33,4 millions de personnes dans le monde vivant avec le VIH/SIDA. Les pays du tiers-monde sont les plus affectés par le virus, notamment à cause de nombreux facteurs culturels et sociaux, comme le tourisme sexuel, le manque d’information sur la maladie, ou encore les croyances religieuses qui interdisent l’usage de toute forme de protection sexuelle. Bien que les traitements contre le VIH/SIDA puissent ralentir ou arrêter l’évolution de la maladie, il n’existe pour l’instant aucun remède ou vaccin contre le VIH. Quoi qu’il en soit, les recherches en la matière semblent être en bonne voie. D’ailleurs, la France a récemment lancé un essai vaccinal pour la maladie.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de