Cette vidéo puissante et poétique dénonce avec force les conséquences du changement climatique

Un dialogue du bout du monde. Deux femmes, l’une vivant sur les îles Bikini, l’autre au Groenland, appellent ensemble à l’aide. Si des milliers et des milliers de kilomètre séparent l’atoll du pacifique de l’immense île boréale, un risque majeur les unit : celui du réchauffement climatique.

Fonte des glaces dans un cas, élévation du niveau de la mer dans l’autre, les conséquences du réchauffement climatique mettent en danger leur mode de vie et leur civilisation. Sur une musique envoûtante au violoncelle, les images s’enchaînent : nature sauvage, habitants fiers de leurs traditions ancestrales, évocations des légendes fondatrices, mais aussi destruction des habitats dans la course au profit…

Cette vidéo est un appel aux habitants privilégiés des pays riches, ceux qui ont assez de temps, et surtout d’argent, pour observer sans réagir le drame qui se profile. Car rappelons-le, la crise climatique touche en priorité les pays les plus pauvres, les plus vulnérables, et paradoxalement les moins responsables de la situation…

Produite dans le cadre d’une campagne écologiste pour un monde sans énergie fossile (Fossile Free World), cette vidéo poétique autant que militante nous met devant nos responsabilité en interpellant les habitants des pays riches : « nos vies sont plus importantes que le pouvoir […], que l’argent […]. Chacun d’entre nous doit décider s’il restera assis ou s’il se lèvera ».

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux