Le réchauffement climatique ne cesse d’augmenter d’année en année, et malgré les efforts de lutte menée par de nombreux pays, l’augmentation des températures ne cesse son évolution. Si les températures en France peuvent plafonner jusqu’à 46 °C en période de canicule, ce n’est rien face à ce qui se passe dans une région de la Californie où les températures ont atteint 54,4 °C cette année.

Un record de température qui doit encore être vérifié

Dans le contexte d’une vague de chaleur étouffante à travers l’ouest des États-Unis, la vallée de la Mort (Death Valley) dans le désert des Mojaves en Californie vient peut-être de gagner le titre d’endroit le plus chaud de la planète depuis près d’un siècle. Cet endroit doté d’une population de moins de 600 personnes a enregistré une température de 54,4 °C. Plus précisément, une station automatisée du service météorologique national des États-Unis à Furnace Creek a enregistré la température extrême à 15h41 le dimanche 16 août dernier.

Si cette température est effectivement vérifiée par l’Organisation météorologique mondiale, ce sera la plus chaude enregistrée depuis 1931 et la troisième depuis le début de la tenue des registres. Par ailleurs, il faut savoir que Furnace Creek détient également le précédent record de la température la plus chaude enregistrée sur Terre : 56,7 °C en 1913. En deuxième place figure Kébili, en Tunisie, avec une température enregistrée de 55 °C en 1931. À noter que ces deux précédents records sont sujets à de nombreuses controverses quant à leur exactitude. En 2013, la Death Valley avait également subi une hausse de température à 54 °C.

Face à cette augmentation de température extrême, le système électrique de la vallée de la Mort a subi de grandes perturbations. Par ailleurs, les rares habitants de la région ont fait part de l’enfer de devoir vivre avec cette chaleur. « Quand vous marchez dehors, c’est comme si vous vous faisiez souffler au visage avec un tas de sèche-cheveux. Vous ressentez la chaleur et c’est comme entrer dans un four et la chaleur est juste tout autour de vous », a notamment déclaré Brandi Stewart, un employé du Death Valley National Park, à la BBC.

— Checubus / Shutterstock.com

Une vague de chaleur causant de nombreux problèmes

Quant à savoir pourquoi la vallée de la Mort est sujette à une telle augmentation de chaleur, cela s’explique – en plus du réchauffement climatique – par sa situation géographique. En fait, la zone est située à 85 mètres sous le niveau de la mer, ce qui en fait l’endroit le plus bas, le plus sec et le plus chaud des États-Unis. Ainsi, quand les températures augmentent dans la vallée, l’air surchauffé est emprisonné dans une poche, créant ainsi un environnement très sec. Si les températures de la région tournent autour de 20 °C en hiver, elles dépassent quotidiennement les 45 °C entre le mois de juin et le mois d’août.

Si Furnace Creek est effectivement l’endroit le plus chaud des États-Unis, la vague de chaleur s’étend dans tout l’ouest et le nord-ouest du pays. Face à la canicule, une tornade de feu a même été observée en Californie, ravageant environ 1200 hectares de terrain. Face à la canicule, l’alerte a été donnée dans 12 États de l’Ouest américain ; une alerte absolument nécessaire étant donné les risques d’incendie, mais aussi les risques sanitaires liés à la chaleur. En effet, selon les Centers for Disease Control and Prevention, plusieurs décès causés par la canicule ont été signalés, la prudence est ainsi de rigueur.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Blancheville Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Blancheville
Invité
Blancheville

Sse