― Rob D the Baker / Shutterstock.com

Afin de faire face au froid hivernal lorsqu’elles hibernent, certaines tortues aquatiques utilisent leur anus pour respirer et limiter leurs dépenses en oxygène. Ce phénomène se nomme la respiration cloacale.

En hiver, des tortues aquatiques hibernent dans l’eau des rivières ou des lacs, sous la glace. Pour pouvoir respirer, ces tortues utilisent alors leur anus et leur cloaque. Il s’agit de la respiration cloacale. La tortue est un animal ectotherme. Cela signifie que leur température corporelle dépend de la température extérieure. Ainsi, le métabolisme des tortues est ralenti et nécessite moins d’énergie et d’oxygène pour fonctionner.

Ainsi, lorsqu’elles hibernent sous la glace, les tortues aquatiques n’utilisent pas leurs poumons pour absorber l’oxygène, mais plutôt les surfaces de leur corps riches en vaisseaux sanguins. Une technique qui limite grandement leurs dépenses énergétiques et s’avère suffisante pour leur apporter la quantité d’oxygène nécessaire. Dans ce processus, elles utilisent donc leur anus, très vascularisé.

Parmi ces espèces de tortues qui respirent par l’anus, on peut citer la tortue de la Mary River qui est malheureusement en danger d’extinction, la tortue de Fitzroy en Australie ou la tortue peinte au Canada.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de