Cette tortue étonnante qui respire par l’anus est désormais en danger d’extinction

La tortue de la Mary River attire l’attention avec son look “punk” et sa respiration par l’anus, mais aujourd’hui elle est menacée d’extinction. Voici quelques informations sur cet animal atypique et sa situation.

UNE TORTUE AUX CARACTÉRISTIQUES INSOLITES

Cette tortue au look atypique est une tortue de la Mary River, ou Elusor Macrurus. Comme son nom l’indique, on ne la trouve que dans les eaux douces de la Rivière Mary dans l’État du Queensland en Australie. Elle attire l’œil surtout par son look punk dû aux algues qui lui poussent sur la tête, mais ce n’est pas cette seule caractéristique qui en fait une espèce étonnante.

En effet, cette tortue fait partie des rares espèces animales à respiration cloacale (comme la tortue serpentine à tête blanche), c’est-à-dire qu’elle respire à l’aide de son anus. Cette particularité lui permet de rester immergée jusqu’à 72 heures.

UNE ESPÈCE AUJOURD’HUI EN VOIE D’EXTINCTION

Cette tortue “punk” est aujourd’hui grandement menacée, à tel point qu’elle a récemment été classée parmi les espèces menacées d’extinction par le programme EDGE of Existence, programme de la Zoological Society of London (ZSL) qui répertorie et protège les espèces menacées à travers le monde.

Cette menace est principalement due à l’ancien trafic d’œufs qui avait lieu dans les années 60. Cette tortue était à l’époque très prisée comme animal de compagnie et nombreux étaient les collectionneurs qui souhaitaient en posséder une. Les œufs de tortues et les bébés étaient donc enlevés, laissant aujourd’hui une population de tortues vieillissantes qui peine à se repeupler (notons que la maturité sexuelle chez ces tortues est de 25 ans). À cela s’ajoute des eaux toujours plus polluées et qui se tarissent peu à peu en oxygène…


Nous ne saurons jamais tout le bien qu’un simple sourire peut être capable de faire.

— Mère Teresa