Voir réapparaître dans la nature des espèces disparues est un miracle auquel peu de spécialistes ont la chance d’assister au cours de leur carrière. L’archipel des Galapagos a pourtant été témoin de ce spectacle. Des chercheurs sont tombés sur une variété de tortue géante que l’on croyait disparue depuis plus de 100 ans.

 

UNE SURPRISE DE TAILLE

L’île de Fernandina, une des nombreuses inhabitées des Galapagos, est depuis le 19 février la destination à surveiller pour les amoureux de la nature. Lors d’une expédition organisée par le Parc national des Galapagos et l’organisation environnementale américaine Galapagos Conservancy, des chercheurs ont fait une découverte inattendue.

Ils ont ainsi trouvé une femelle tortue géante d’une espèce qui ne leur semblait pas familière. Après quelques recherches, ils se sont rendus compte que l’animal appartenait à une espèce « disparue » : Chelonoidis Phantasticus.

 

LA DERNIÈRE DES CHELONOIDIS PHANTASTICUS

Observée pour la dernière fois en 1906 par Rollo Beck, Chelonoidis Phantasticus était considérée depuis cette date comme une espèce disparue. Le spécimen datant de cette époque, le seul dont nous possédons un témoignage visuel, est d’ailleurs le seul jamais découvert jusqu’alors.

Plus de 113 ans plus tard, la redécouverte de l’espèce est un événement pour les zoologistes. Elle montre à la fois que la tortue a survécu mais aussi qu’elle a pu s’épanouir dans cet environnement que l’Homme n’a pas colonisé.

© Wikimédia

 

UNE QUINZAINE D’ESPÈCES DE TORTUES RECENSÉES AUX GALAPAGOS

Malgré sa redécouverte, Chelonoidis Phantasticus fait déjà partie de la liste des 15 espèces de tortues géantes propres à cette région du monde. Cette liste, qui a la particularité de comporter les espèces vivantes et éteintes, démontre notamment que toutes ces tortues géantes ont pour origine commune des ancêtres qui ont colonisé l’archipel il y a 3 ou 4 millions d’années.

En fonction des particularités de chaque île, les tortues se sont adaptées, engendrant de nombreuses espèces. Chelonoidis Phantasticus n’échappe pas à la règle et il y a de grandes chances pour que les spécialistes se penchent sur cette survivante dont nous avons peu d’informations dans les mois à venir.

© FlickR / Dallas Krentzel

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de