— a katz / Shutterstock.com

À Londres, le samedi 13 juin dernier des militants antiracistes et des contre-manifestants proches de l’extrême droite se sont opposés. Lors de cette opposition, une scène, immortalisée par un photographe, a fait le tour des médias : on y voit un militant antiraciste venir en aide à un de ses adversaires.

Cette photographie marquante a fait le tour de la presse et a même été en une du quotidien Metro le 15 juin dernier. Sur celle-ci, on remarque un sympathisant du mouvement Black Lives Matter du nom de Patrick Hutchinson venant secourir un de ses opposants, “identifié par la foule comme étant proche de l’extrême droite”, selon Metro, le samedi 13 juin. “L’homme avait été entraîné sur des marches puis gravement molesté, avant que d’autres manifestants ne s’interposent.” “Le héros du jour”, comme le précise le journal, regrette fortement que les policiers sur place lors de l’arrestation de George Floyd n’aient pas réagi de la même manière. 

« Des centaines de manifestants, principalement des hommes blancs, se sont réunis dans un premier temps sur Parliament Square, à l’appel de mouvements extrémistes comme Britain First, relate Metro. Des supporters de foot, des vétérans et des groupes d’extrême droite ont tous juré de “défendre” les monuments commémoratifs face aux manifestations antiracistes, après que la statue de Winston Churchill a été dégradée et qu’une statue de l’exclavagiste Edward Colston a été déboulonnée à Bristol », a également commenté le journal.

Dans un tel contexte de tensions, le mouvement Black Lives Matter avait pris la décision d’annuler sa manifestation. Néanmoins, plusieurs militants antiracistes ont décidé de se réunir “dans le calme à Trafalgar Square, avant que des escarmouches n’éclatent”. C’est à ce même moment que Patrick Hutchinson est intervenu, avec l’aide d’amis, pour venir en aide au contre-manifestant attaqué. “Sa vie était en danger”, a-t-il rapporté tout en refusant le terme de “héros” : “Je suis juste celui qui a été photographié. C’était un effort collectif. Si les trois autres policiers présents ce jour-là étaient intervenus, Floyd serait sans doute encore en vie aujourd’hui.” 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de