— Kim Kelley-Wagner / Shutterstock.com

De nombreuses manifestations menées essentiellement par le mouvement Black Lives Matter font actuellement rage à travers les États-Unis. Des personnes de tout âge, de tout genre et de toutes les couleurs se mobilisent contre ce racisme institutionnel et les violences policières qui visent en majorité la population noire, marquée à travers l’histoire par l’esclavage, les lois Jim Crow, la ségrégation et les assassinats injustifiés aujourd’hui. Mais l’Europe est également très concernée par ce sujet, en raison de son passé colonial et de ses nombreuses exactions. Elle aussi a participé à l’esclavage.

Les États-Unis et beaucoup de leurs richesses sont fondés sur ce passé traumatique ; nous ne pouvons donc plus porter au firmament les personnes ayant participé activement à ces crimes, et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui, aux États-Unis, nous pouvons observer la destruction et la dégradation de nombreuses statues rendant hommage à des esclavagistes, dans le sillage des manifestations Black Lives Matter.

Ces statues sont en effet des rappels aussi bien que des symboles de ce passé douloureux, et leur existence a déjà fait l’objet de débats à l’échelle nationale, mais ces revendications s’amplifient avec les dernières manifestations depuis la mort de George Floyd. À Richmond, en Virginie, la statue de Robert E. Lee, un chef de l’armée confédérée (que vous pouvez voir plus haut), a été couverte de graffitis peu avant que le gouverneur Ralph Northam ait annoncé son intention de retirer la statue : « Quand un jeune enfant lève les yeux et voit quelque chose d’aussi gros et proéminent, il sait que c’est important », a déclaré Northam lors d’une conférence de presse. « En 2020, nous ne pouvons plus honorer un système basé sur l’achat et la vente de personnes réduites en esclavage. »

Europe ou États-Unis, même combat : les deux continents ont profité de l’esclavage et ont soumis de nombreuses populations à des politiques racistes. Partout dans le monde, des statues ou mémoriaux ont été détruits par les autorités locales ou dégradés par les manifestants. A Bristol, le 7 juin, des manifestants ont renversé une statue du marchand d’esclaves Edward Colston et l’ont lancée dans la rivière. L’artiste de rue Banksy a réagi et partagé un croquis sur Instagram.

« Voici une idée pour ceux à qui manque la statue de Colston et pour ceux à qui elle ne manque pas. Nous le traînons hors de l’eau, nous le remettons sur le socle, nous attachons un câble autour de son cou et nous commandons des statues en bronze grandeur nature des manifestants en train de le tirer vers le bas. Tout le monde est content. Un jour célèbre commémoré. »

La figure du roi belge Léopold II est également décriée. Léopold II fut roi de Belgique de 1865 à 1909, et est réputé pour avoir amassé une énorme fortune personnelle grâce à l’exploitation et à l’asservissement du peuple congolais. Des millions de personnes congolaises ont été humiliées, battues, violées, torturées et assassinées sous son règne. Une pétition circule également afin que les statues le représentant soient retirées.

— Mark Dozier / Shutterstock.com
View this post on Instagram

wickham down

A post shared by @ aeringle on

View this post on Instagram

wickham down

A post shared by @ aeringle on

— Sandor Szmutko / Shutterstock.com
— Emma Tarrant / Shutterstock.com
https://www.instagram.com/p/CBOJaUnJwkr/

15
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
4 Fils de commentaires
11 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
Rootsathenaalain smeekensgeorgette MAITREFirst Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
athena
Invité
athena

Belgique : la statue du roi Albert II vandalisée, il est question de changer le nom d’une avenue… pour la baptiser avenue Mobutu ? Ce roi n’a jamais été un « esclavagiste » ! Pourquoi les Congolais nous demandent-ils de retourner les aider ? Pour mieux nous couper la tête à la… Lire la suite »

alain smeekens
Invité
alain smeekens

Réponse à Richou. Je ne met pas en cause la véracité de ce texte car ces une première pour moi, mais comme écrit « prend la dîme dominical aux noir pour faire des centres commerciaux », je doute très fort de cela car dans ces années là il y avait très peu… Lire la suite »