L’île aux poupées au Mexique — doleesi / Shutterstock.com

L’île aux poupées, Mexique

Sur “la isla de las muñecas” (l’île aux poupées), la légende veut que toutes ces vieilles poupées démembrées, abandonnées et suspendues aux arbres soient possédées de l’esprit d’une petite fille morte noyée dans des circonstances mystérieuses dans le canal qui longe l’île. Située au sud de la ville de Mexico, cette région marécageuse du lac de Xochimilco était le refuge de Don Julian Santana Barrera, gardien de l’île, qui y vivait en ermite depuis les années 50. C’est pour apaiser et éloigner le fantôme de la fillette dont il sentait la présence posthume qu’il a récupéré les vieilles poupées abandonnées dans les canaux et dans les poubelles et les a accrochées un peu partout sur l’île. Exposées aux intempéries depuis de longues années et à différents stades de décomposition, elles sont d’autant plus lugubres qu’elles sont couvertes de toiles d’araignées et colonisées par des insectes qui entrent par leur bouche et ressortent par les yeux.

Ce site macabre révélé au grand public dans les années 90 est devenu populaire auprès des touristes. Il est desservi par les “trajineras”, de petits bateaux colorés qui se rendent en deux heures jusqu’à cette île au passé et au présent lourds de mystère. Vous avez dit “mystère” ? Oui, car non seulement les circonstances de la mort de cette jeune touriste n’ont jamais été élucidées, mais celles de la mort par noyade de Don Julian Santana Barrera exactement au même endroit à l’âge de 80 ans, en 2001, non plus ! Le petit-neveu de Don Julian, qui perpétue cette tradition singulière, affirme en prime que les fantômes de ces disparus lui sont apparus, et certains visiteurs sont même convaincus d’avoir vu les poupées bouger et échanger entre elles.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de