Les cercueils suspendus aux Philippines — flocu / Shutterstock.com

Les cercueils suspendus, Philippines

Suspendus à plusieurs mètres du sol, les morts de la province montagneuse de Sagada, aux Philippines, sont d’abord embaumés avant d’être installés dans leurs cercueils. Ces cercueils sont ensuite déposés sur deux pieux plantés dans le calcaire, à flanc de falaise, à l’aide de cordes et de poulies. Cette dernière opération est effectuée par de jeunes garçons du village surnommés “les grimpeurs de rochers”. Elle perpétue un rite funéraire instauré par la tribu Igorot il y a deux mille ans. Dans ces cercueils de petite taille, les défunts sont placés en position foetale, une tradition qui leur permet de quitter ce monde comme ils y sont entrés à la naissance.

Différentes théories tentent d’expliquer cette coutume étrange qui consiste à suspendre les morts en altitude. La plus répandue permettrait aux âmes des défunts d’atteindre le plus rapidement possible les portes du paradis, tandis que la seconde serait l’occasion pour la jeune génération de montrer son respect aux anciens en s’assurant qu’ils reposent en paix dans le souffle du vent et la chaleur du soleil. Une dernière théorie plus pragmatique éviterait tout simplement aux corps d’être dévorés par les animaux sauvages. Suspendue à flanc de montagne dans un cadre luxuriant spectaculaire, la centaine de cercueils en pin qui tapisse cette paroi rocheuse de la petite île de Luzon a de plus en plus de mal à faire face aux ravages de la mousson. Le nombre de cercueils qui s’écrasent dans la vallée est maintenant supérieur à celui des cercueils suspendus. Ne tardez surtout pas si vous souhaitez voir ce cimetière d’un autre monde de vos propres yeux !

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de