Ces nanorobots faits d’ADN opèrent avec une précision inégalée dans votre corps pour vous soigner

Des scientifiques ont fabriqué des robots avec de l’ADN qui, dans un futur proche, pourrait effectuer des tâches incroyablement précises dans notre corps à l’échelle cellulaire. Une véritable révolution pour la science et la médecine.

 

Une sacrée révolution

La recherche a été publiée dans Science. En effet des scientifiques de la California Institute of Technology des chercheurs ont utilisé un brin d’ADN pour créer un nouveau type de « robot » conçu pour déplacer et soulever la cargaison à la plus petite échelle avec une précision quasi parfaite (80 % de chances de précision). Tout cela, en travaillant ensemble sans se gêner. L’ADN peut stocker beaucoup d’informations, et les structures qui se forment peuvent ainsi être utilisées pour délivrer des médicaments dans tout le corps, par exemple.

Le processus est encore lent, mais cela offre des perspectives très intéressantes pour l’ingénierie moléculaire. Les robots, conçus pour travailler au coeur même de nos cellules, doivent permettre d’explorer des zones que l’homme ne peut donc pas atteindre comme la circulation sanguine.

 

Quel est le but de ce projet ?

Ces robots minuscules, faits à partir de brins d’ADN, sont munis d’une sorte de jambe avec deux pieds, pour se déplacer, et de deux bras leur permettant de transporter leur cargaison. Ils parcourent le chemin établi par milliers de petits pas, cent millions de fois plus petits qu’un pas d’être humain.

Un tel travail d’équipe est une grande avancée. Ainsi, pourra-t-on voir dans un avenir relativement proche des « nano-usines » implantées dans le corps des diabétiques pour y fabriquer de l’insuline en fonction du patient ou d’autres « robots » permettant de détecter un futur accident vasculaire cérébral en prévenant la formation de caillots.

D’autres recherches évoquent un futur où des robots ADN seraient capables de traverser les parois des cellules et réparer des ligaments. On pourrait aussi concevoir des nano-robots spécialement conçus pour aller chercher et détruire les cellules cancéreuses.

On peut donc espérer que cette avancée fasse faire un pas de géant à la science notamment dans la prévention de maladies ou de pathologies diverses et variées.

 


Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret