— Nataliya Turpitko / Shutterstock.com

Ils sont parfois mystérieux, singuliers, réalistes… mais toujours insaisissables. Que nous les apprécions ou les redoutions, les rêves font partie intégrante de notre cycle de sommeil, et sont indispensables à nos capacités d’apprentissage et de mémoire, pour booster notre créativité ainsi qu’à notre bien-être… Si beaucoup de questions concernant nos rêves demeurent sans réponse, certaines pistes et théories nous aident à comprendre comment et pourquoi nos songes ont un statut si particulier.

Pourquoi nos rêves sont-ils parfois si étranges ?

La réponse à cette question se trouve dans notre mémoire. Les évènements vécus de notre passé (leur lieu, leur date, ainsi que l’état émotionnel ressenti lors de celui-ci) sont stockés dans une partie du cerveau communément appelée hippocampe, situé dans les lobes temporaux et appartenant au système limbique. Pendant le sommeil, cette zone capitale au processus de mémorisation est toujours en activité, nous donnant ainsi, même endormis, accès à des souvenirs antérieurs, notamment à un souvenir global des gens et des lieux, qui constituent bien souvent la colonne vertébrale de nos rêves. Mais dans ce processus, l’hippocampe n’est pas le seul à jouer un rôle capital. Lors de leurs diverses recherches, les scientifiques ont pu constater au cours du sommeil une très forte activité au sein des composants du cerveau impliqués dans le processus émotionnel. Grâce à leur intense activité, l’émotion est souvent au cœur du rêve, et son ressenti permet de structurer et de donner un sens aux souvenirs mobilisés par l’hippocampe.

Quant à la singularité et au manque de logique de certaines situations vécues dans nos rêves, ils sont tous deux liés à une partie du cerveau appelée cortex préfrontal, qui contrôle notamment notre raisonnement logique et notre capacité à prendre des décisions. Cette région de notre cerveau est inactive pendant la nuit, expliquant ainsi notre manque de contrôle sur les situations vécues dans nos rêves, mais également l’aspect peu logique de certains d’entre eux.

Ainsi, si vous pouvez respirer sous l’eau ou voler dans certains de vos rêves, vous devez certainement ces super-pouvoirs à votre cortex préfrontal !

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de