Cette scientifique dénonçait déjà les pesticides en 1962… et était insultée de femme « hystérique »

Dans le débat publique, la science cède bien souvent le pas aux fantasmes, à la désinformation, aux lobbys et au pouvoir de l’argent. En 2018, cette affirmation sonne malheureusement comme une évidence… Mais les nostalgiques du « bon vieux temps » seront déçus de constater qu’il en a presque toujours été ainsi.

Cette vidéo nous raconte les déboires de Rachel Carson. Cette éminente scientifique publie dès 1962 Printemps silencieux, un ouvrage à la rigueur scientifique irréprochable qui nous avertit des effets indésirables des pesticides pour les hommes comme pour l’environnement.

Ce livre au retentissement considérable marque le début de la prise de conscience du danger que représentent ses produits alors perçus comme des symboles quasiment magique du progrès de la science. Mais l’ouvrage marque aussi le départ de la formidable campagne de désinformation menée par les industries agro-chimiques ; attaques contre la science qui perdurent aujourd’hui… Retour sur cette tragique histoire avec le journaliste Fabrice Nicolino de France Culture !

En Syrie, 1 enfant sur 3 n’a connu que la guerre durant toute sa vie.

— @UNICEF_france