― Luca Lorenzelli / Shutterstock.com

Depuis quelques jours, Activision Blizzard se retrouve au cœur d’une plainte pour discrimination sexuelle. Hier, la firme américaine a annoncé un remaniement et la démission de son président.

Il y a quelques jours, nous apprenions que l’État de Californie avait déposé une plainte à l’encontre de Blizzard Entertainment et d’Activision Blizzard. En effet, l’entreprise américaine est accusée de discrimination sexuelle envers ses employées mais aussi de harcèlement.

Il y a peu, Blizzard a donc annoncé un remaniement au sein de l’entreprise : J. Allen Brack, le président de Blizzard, vient de démissionner. Selon l’État de Californie, ce dernier aurait laissé s’installer une ambiance toxique et sexiste au sein de Blizzard. En effet, J. Allen Brack n’aurait pas traité correctement les plaintes de harcèlement et de discrimination qui pourtant lui avaient été rapportées.

Ainsi, J. Allen Brack, qui était chez Blizzard depuis près de 15 ans, sera remplacé par les deux coprésidents : Jen Oneal et Mike Ybarra. La nouvelle a été annoncé sur le site de Blizzard : « Je suis convaincu que Jen Oneal et Mike Ybarra fourniront le leadership dont Blizzard a besoin pour réaliser son plein potentiel et accéléreront le rythme du changement. Je prévois qu’ils le feront avec passion et enthousiasme et qu’on peut leur faire confiance pour diriger avec les plus hauts niveaux d’intégrité et d’engagement envers les composantes de notre culture qui rendent Blizzard si spécial », a déclaré J. Allen Brack.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de