Jeudi dernier, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a annoncé que les plateformes étrangères de vidéos à la demande ont intégré le système français de financement des productions audiovisuelles et cinématographiques. Netflix, Disney+, Amazon Prime Video et Apple TV devront investir 300 millions d’euros par an dans la création française.

Jusqu’à 300 millions d’euros par an

Les plateformes de streaming devront investir 300 millions d’euros par an en France. Netflix, Disney+, Amazon Prime Video et Apple TV se trouvent à la tête des plateformes concernées. Désormais, ces dernières devront consacrer 20 à 25 % de leur chiffre d’affaires dans l’Hexagone pour financer le cinéma français, pour la production d’œuvres audiovisuelles comme des séries, fictions et pièces de théâtre, ainsi que pour la production d’œuvres cinématographiques comme des films.

« Le dispositif prévoit la participation des SMAD concernés à hauteur de 20 % de leur chiffre d’affaires en France pour les services par abonnement, dont 80 % sont consacrés à la production audiovisuelle et 20 % à la production cinématographique », est-il précisé dans l’annonce.

Auparavant, ce dispositif était uniquement financé par des plateformes nationales comme myCanal, OCS ou encre Salto. D’après le Conseil supérieur de l’audiovisuel, les plateformes étrangères devraient apporter un financement à hauteur de 250 à 300 millions d’euros par année dès l’année prochaine.

― Vantage_DS / Shutterstock.com

La chronologie des médias sera modifiée

Cinq autres services concernés par cette réglementation doivent encore conclure des conventions avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Si aucun accord n’est conclu, ces derniers se verront notifier leurs obligations d’ici à la fin de l’année 2021.

Ces financements ont bien entendu une contrepartie. L’on apprend également qu’il y a eu des modifications au niveau de la chronologie des médias. Les plateformes de streaming étrangères pourront proposer des films sur leur catalogue 15 mois après leur première diffusion en salle. Un précédent accord prévoyait un délai de 12 mois. Cependant, Canal+ se serait opposé à ce délai.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
tenuo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
tenuo
Invité
tenuo

Plus d’argent pour plus de daubes.