Un membre de la Balangagarra Aboriginal observant la peinture rupestre récemment datée — © Peter Veth / Balanggarra Aboriginal Corporation / Pauline Heaney

Des chercheurs ont récemment annoncé la découverte de la plus ancienne peinture rupestre connue en Australie. Réalisée à l’ocre rouge il y a environ 17 300 ans, celle-ci représente un kangourou grandeur nature.

« C’est un site étonnant, abritant des peintures merveilleuses »

Bien que l’on trouve des milliers de sites d’art rupestre à travers l’Australie, notamment concentrés dans la région des Kimberley, dans l’ouest du pays, parvenir à dater ces œuvres constitue un véritable défi, car les minéraux et les matières organiques nécessaires se révèlent extrêmement difficiles à extraire. Sur le plan stylistique, cinq phases distinctes ont été mises en évidence. La plus ancienne étant celle dite naturaliste, qui, à l’instar de l’art rupestre primitif trouvé en Indonésie et en Europe, représente principalement des animaux et parfois des plantes, comme les ignames.

Dans le cadre de travaux présentés dans la revue Nature Human Behaviour, Damien Finch et ses collègues de l’université de Melbourne ont daté les œuvres de huit abris rocheux du pays de Balanggarra, dans la partie nord-est des Kimberley. Pour ce faire, les chercheurs ont mesuré le signal radiocarbone provenant d’anciens nids de guêpes se trouvant en dessous et au-dessus de celles-ci.

Mesurant environ 2 mètre de long et se révélant « anatomiquement correcte », cette représentation de kangourou a été réalisée il y a entre 17 500 et 17 100 ans. « C’est un site étonnant, abritant des peintures merveilleuses », a déclaré Finch. « Et, élément crucial pour la datation, les guêpes y ont construit des nids [l’abri rocheux en abrite des milliers] de façon assez constante depuis 20 000 ans. »

Formations rocheuses typiques de la région des Kimberley — © Bäras / Wikimedia Creative Commons

« Cette datation de la plus ancienne peinture rupestre australienne connue revêt une grande importance pour les Aborigènes et les Australiens et constitue une partie importante de l’histoire du pays », a déclaré Cissy Gore-Birch, présidente de la Balanggarra Aboriginal Corporation.

15 autres peintures rupestres analysées

L’analyse de 15 autres représentations picturales, dont un serpent de 3 mètres de long, une créature semblable à un lézard, ainsi que d’autres animaux ressemblant à des kangourous, a montré que ce style naturaliste de peintures animalières s’était développé il y a 17 000 à 13 000 ans. Celui-ci aurait ensuite été supplanté par le style rupestre Gwion, représentant principalement des figures humaines et ayant prospéré en Australie il y a environ 12 000 ans, comme l’avait révélé la datation de nids de guêpes l’année passée.

Il est cependant peu probable que le kangourou récemment daté soit la plus ancienne peinture rupestre du pays. Les humains auraient vraisemblablement atteint l’Australie il y a 65 000 ans et les chercheurs n’ont jusqu’à présent étudié qu’un nombre infime d’œuvres.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de