— Evgeny Atamanenko / Shutterstock.com

Tout le monde cherche son petit bout de bonheur. Mais qu’est-ce qu’on entend par être heureux ? Etre heureux, c’est vivre avec beaucoup d’émotions positives, avoir de la satisfaction dans tout ce que l’on entreprend et avoir peu d’émotions négatives. Depuis quelques années, les Nations unies font un classement mondial des 150 pays dont les habitants sont les plus heureux.

Dans le dernier classement, la Finlande se trouvait en tête de liste. Le Danemark, la Suisse et l’Islande la suivaient de près. Cependant, Brock Bastian, professeur de psychologie à l’université de Melbourne, a entrepris une nouvelle étude qui assombrit ce tableau des pays idylliques.

Certains ressentent une pression pour être heureux

Les pays les plus « heureux » du monde ont un côté sombre, révèle une étude sur le bien-être publiée dans la revue Scientific Reports.

Le bonheur est un sujet qui passionne Brock Bastian et Egon Dejonckheere, un chercheur à la KU Leuven. C’est pourquoi ils ont décidé d’étudier le cas des pays les plus heureux du monde.  Pour ce faire, dans 40 pays différents, ils ont interrogé plus de 7 000 personnes sur leur bien-être émotionnel, leur satisfaction dans la vie (bien-être cognitif) et leurs troubles de l’humeur (bien-être clinique). Les interrogations terminées, ils ont ensuite fait une comparaison avec leur perception de la pression sociale pour se sentir positif.

Sans surprise, les résultats ont confirmé leur précédente découverte. Pour être plus précis, ils se sont aperçus que quand les gens déclarent ressentir une pression pour être heureux et éviter la tristesse, ils ont tendance à éprouver des déficits de santé mentale. Autrement dit, ils ne sont pas satisfaits de leur vie et sont submergés par des émotions négatives. Les émotions positives se font rares et ils ont même tendance à être dépressifs, anxieux et stressés.

— Day Of Victory Studio / Shutterstock.com

Le bonheur des uns pourrait empirer le malheur des autres

Beaucoup de personnes rêvent de vivre dans l’un de ces pays supposément heureux. Cependant, le bonheur n’est pas toujours contagieux. D’après le résultat des recherches, c’est surtout là-bas que les gens peuvent avoir un grand mal-être car la pression sociétale qui les pousse à être heureux y est beaucoup plus amplifiée.

Certes, les gens qui y ont toujours vécu sont heureux, mais les gens qui sont remplis d’émotions négatives auront tendance à voir le bonheur des autres comme une croix à porter. En effet, quand ces derniers verront les gens avoir le sourire aux lèvres ou siffler de bonheur, les attentes qu’ils se fixent seront d’autant plus élevées. Et ils vont ressentir de l’impuissance et de la douleur s’ils n’arrivent pas à les combler. En d’autres termes, s’ils n’arrivent pas à s’inscrire dans cette norme de bonheur fixée par la société, ils auront du mal à le supporter et à rester positifs.

C’est donc une très mauvaise idée d’aller chercher le bonheur dans un des pays les plus heureux si vous êtes malheureux, car cela aurait l’effet contraire. Néanmoins, les personnes heureuses peuvent les aider à se sentir mieux avec leur comportement et attitude. Autrement dit, leur béatitude ne doit pas heurter encore plus les personnes malheureuses qui ne se sentiront pas à la hauteur. Le but est de trouver le bon équilibre.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments