parent enfant smartphone
— BearFotos / Shutterstock.com

Si l’apparition des smartphones a indéniablement changé nos vies, ce n’est pas toujours pour le mieux. Les smartphones sont en effet à l’origine de nombreux problèmes sanitaires et sociaux. Selon une nouvelle étude, la pratique du phubbing par les parents serait l’une des causes de la dépendance au téléphone chez les enfants.

Le phubbing : qu’est-ce que c’est ?

Au cours des dernières années, de nombreux nouveaux phénomènes sociaux sont apparus autour des smartphones, des objets connectés et de l’usage d’Internet en général. Avec ces phénomènes sont apparus de nombreux termes étranges, dont le terme « phubbing ». Il s’agit d’un mot-valise anglais qui combine « phone » (téléphone) et « snubbing » (ignorer), et peut donc se traduire par « téléignoré ». Le phubbing fait ainsi référence à l’acte d’ignorer ou de négliger quelqu’un en faveur de l’utilisation de son smartphone ou d’autres appareils.

Le phubbing se produit donc lorsqu’une personne accorde plus d’attention à son téléphone, navigue sur les réseaux sociaux, envoie des SMS ou s’engage dans d’autres activités numériques, plutôt que de participer activement à une conversation ou de passer du temps avec les personnes qui l’entourent. Le phubbing peut être considéré comme une forme de déconnexion sociale dans laquelle la personne qui utilise son téléphone se détache de son environnement social immédiat et ne tient pas compte des personnes avec qui elle se trouve.

Même s’il ne s’agit pas vraiment d’une maladie ou d’un quelconque trouble, le phubbing est un problème qu’il faut prendre au sérieux. Cette pratique peut être dangereuse et peut notamment être liée à une addiction au numérique, à des sentiments d’exclusion et à divers autres problèmes sociaux. En plus des impacts sur les personnes qui le pratiquent, le phubbing a également des conséquences sur les personnes qui les entourent. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne les parents qui font du phubbing.

smartphones enfants
— Iakov Filimonov / Shutterstock.com

Les parents sont responsables de la dépendance au téléphone chez leurs enfants

Selon une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université de Qingdao en Chine, les enfants ayant des parents qui font du phubbing ou qui présentent d’autres formes d’addiction numérique ont plus de chance de souffrir également de dépendance au téléphone. En effet, selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology, le phubbing parental est lié à de mauvaises relations entre les parents et les enfants, et est impliqué dans la dépendance au téléphone portable chez les enfants.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont soumis des questionnaires à environ 1 200 élèves en premier cycle et en secondaire en Chine. L’analyse des données obtenues a montré un lien évident entre le phubbing chez les parents et la dépendance au téléphone chez leurs enfants. Plus précisément, les enfants qui présentaient davantage de symptômes de dépendance au téléphone étaient plus susceptibles de signaler des cas de phubbing parental. Ces enfants ont également signalé des niveaux de cohésion plus faibles avec leurs parents, ainsi que des amitiés de moins bonne qualité avec leurs pairs. Certes, il y a des limites à cette étude, mais cela montre tout de même que les efforts contre l’addiction au téléphone concernent autant les enfants que les adultes.

Pour aller plus loin, voici 10 astuces très simples pour vous faire décrocher des écrans.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments