bactéries
— MattL_Images / Shutterstock.com

Nous vivons à une époque où des avancées médicales remarquables et des merveilles technologiques nous font facilement croire que les êtres humains ont conquis toutes les frontières dans le domaine de la santé. Cependant, une menace alarmante plane sur nos réalisations : la montée incessante des superbactéries.

Qu’est-ce que les superbactéries ?

Les microbes résistants aux médicaments, également appelés superbactéries, sont des micro-organismes tels que des bactéries, des virus, des champignons et des parasites qui ont développé une résistance aux médicaments couramment utilisés pour traiter les infections causées par ces agents pathogènes. Cette résistance signifie que les médicaments, généralement des antibiotiques, des antiviraux, des antifongiques ou des médicaments antiparasitaires, ne sont plus efficaces pour tuer ou contrôler la croissance de ces micro-organismes.

Le développement de la résistance aux médicaments se produit par le processus de sélection naturelle. Lorsque ces micro-organismes sont exposés à des médicaments, certains d’entre eux peuvent posséder des mutations génétiques ou des mécanismes qui leur permettent de survivre aux effets des médicaments. Ces souches résistantes ont alors un avantage de survie et peuvent se multiplier, transmettant leurs traits de résistance aux générations suivantes. Cela conduit à la prolifération de superbactéries, et ainsi à la crise des superbactéries qui se profile à l’horizon.

antibiotique
— Fahroni / Shutterstock.com

Qu’est-ce que la crise des superbactéries ?

La crise des superbactéries fait référence au phénomène mondial de résistance aux antibiotiques. La crise a commencé à faire son apparition à la suite de plusieurs facteurs interconnectés. L’utilisation excessive et la mauvaise utilisation des antibiotiques en médecine humaine et en agriculture en sont l’un des principaux contributeurs. Dans le domaine médical, les antibiotiques sont fréquemment prescrits lorsqu’ils ne sont pas nécessaires, comme pour les infections virales comme le rhume, contribuant au développement de résistances.

En agriculture, les antibiotiques sont utilisés en grande quantité pour favoriser la croissance et prévenir les infections chez le bétail. Cela entraîne également la prolifération de bactéries résistantes dans les systèmes de production alimentaire. D’autres facteurs sont également à prendre en compte, notamment les problèmes de mise en œuvre inadéquate des mesures de contrôle des infections dans les établissements de santé, ainsi que la propagation des superbactéries due à la mondialisation des transports.

superbactéries
— Christoph Burgstedt / Shutterstock.com

Quels sont les moyens possibles pour enrayer la crise des superbactéries ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la crise des superbactéries est un problème grave, et que les conséquences de ce phénomène se font déjà ressentir. Rien qu’en Europe, les superbactéries affectent environ 700 000 personnes par an et causent plus de 30 000 décès. Au niveau mondial, les superbactéries tuent au moins 700 000 personnes. Et les experts estiment que ces chiffres vont grimper à 10 millions de décès par an d’ici 2050. Ainsi, il est plus que temps de prendre des mesures pour ralentir la prolifération des superbactéries.

Il s’agit d’une campagne de lutte difficile qui nécessite un effort collectif tout aussi important qui doit impliquer divers secteurs, notamment la santé, l’agriculture, la recherche et la politique ; mais également la population. La lutte doit en premier lieu se focaliser sur la prévention et donc, sur un contrôle plus strict des différents facteurs qui influencent le développement et la prolifération des superbactéries. En ce qui concerne les traitements, les experts comptent énormément sur la phagothérapie.

La phagothérapie est un type de traitement qui utilise des bactériophages, ou phages en abrégé, pour combattre les infections bactériennes. Les bactériophages sont des virus qui infectent et se répliquent spécifiquement dans les bactéries, provoquant finalement leur destruction. La phagothérapie exploite ainsi la capacité naturelle des phages à cibler et à tuer des bactéries spécifiques, offrant une alternative potentielle aux antibiotiques pour le traitement des infections bactériennes, en particulier celles causées par des superbactéries.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments