― Robert Way / Shutterstock.com

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le Covid-19 fait encore des ravages dans le monde. Des experts de l’Organisation mondiale de la santé sont actuellement attendus en Chine pour enquêter sur l’origine de cette maladie qui est apparue il y a un peu plus d’un an. Après ces nombreux mois écoulés, les chances de déterminer l’origine de la pandémie sont minces.

L’équipe internationale devrait se rendre à Wuhan

Il s’agit ici d’une enquête particulièrement sensible. Ainsi, l’OMS n’a pas précisé la date d’arrivée de son équipe d’experts dans le pays asiatique, évoquant tout simplement « la première semaine de janvier ». L’équipe est composée de dix scientifiques qualifiés du Danemark, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de l’Australie, de la Russie, du Vietnam, de l’Allemagne, des États-Unis, du Qatar et du Japon.

Une fois arrivés à Pékin, ils devront se mettre en quarantaine pendant deux semaines. Il leur restera ainsi entre trois et quatre semaines pour mener leur enquête. Il est à noter que l’OMS n’a également pas précisé la destination des scientifiques. Des hauts responsables ont néanmoins demandé à l’équipe internationale de se rendre à Wuhan, lieu où les premiers cas de Covid-19 ont été détectés. Si cela est bien prévu, cette dernière devrait arriver dans cette métropole de onze millions d’habitants vers le 20 janvier.

L’origine du coronavirus est un sujet qui divise les chercheurs. Les premiers cas de Covid-19 ont été détectés au Huanan Seafood Market, un marché de poissons, de fruits de mer et d’autres animaux vivants situé dans le district de Jianghan. S’ils sont quasiment sûrs que la chauve-souris est l’hôte originel du virus, ils n’ont pas encore pu identifier l’animal responsable de la transmission à l’Homme. Certaines pistes évoquent le pangolin et le serpent.

— IHOR SULYATYTSKYY / Shutterstock.com

Une enquête pour comprendre et apprendre

Au cours de ces derniers mois, Donald Trump a accusé Pékin d’avoir répandu le virus dans le monde. Une affirmation soutenue par certains scientifiques. « Tant que ce virus intermédiaire n’aura pas été identifié et son génome séquencé, la question de l’origine de SARS-CoV-2 restera non résolue. Car en l’absence d’éléments probants concernant le dernier intermédiaire animal avant la contamination humaine, certains auteurs suggèrent que ce virus pourrait avoir franchi la barrière d’espèce à la suite d’un accident de laboratoire ou être d’origine synthétique », a notamment déclaré le virologue Etienne Decroly.

Cependant, il sera difficile de déterminer si c’est bien le cas. En effet, le délai mis par la Chine pour accepter une enquête indépendante réduit considérablement les chances de trouver l’origine de la pandémie. De son côté, l’équipe scientifique envoyée par l’OMS indique que cette enquête n’a pas pour objectif de désigner un pays ou une autorité coupable, mais de comprendre ce qui s’est passé pour éviter que ça se reproduise.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Hannibal Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hannibal
Invité
Hannibal

1 an après ? Ils se moquent de qui ?