La Lune
― taffpixture / Shutterstock.com

Ce n’est un secret pour personne. Les relations entre Pékin et Washington sont tendues depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la Nasa accuse la Chine de vouloir s’accaparer la Lune. En réponse à cette accusation, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères dénonce une campagne de diffamation.

Un programme militaire sur la Lune

C’est lors d’une interview accordée au journal allemand Bild que Bill Nelson, l’administrateur en chef de la Nasa, a exprimé ses inquiétudes quant aux agissements de la Chine sur la Lune. « Nous devons être très inquiets du fait que la Chine atterrisse sur la Lune et dise ‘c’est à nous maintenant, et vous restez à l’écart’ », a-t-il déclaré.

Pour justifier cette accusation, l’ancien sénateur explique que la Chine risque de prendre le contrôle du satellite naturel de la Terre pour établir un programme militaire. Il affirme que l’État chinois pourrait même ordonner la destruction des satellites orbitaux et que l’agence spatiale chinoise développe ses technologies en volant les idées de ses concurrents.

La Lune
— JLStock / Shutterstock.com

La Chine dénonce une campagne de diffamation

La Chine n’a pas attendu longtemps pour répondre à ces allégations. Zhao Lijian, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré qu’il s’agissait d’une « campagne de diffamation contre les efforts spatiaux normaux et raisonnables de la Chine dans l’espace extra-atmosphérique », ajoutant que le pays s’oppose catégoriquement à ces remarques irresponsables.

En outre, il a également souligné que la Chine a toujours œuvré dans la construction d’un avenir partagé pour l’humanité dans l’espace et s’oppose à la militarisation ainsi qu’à l’armement dans l’espace.

Pour rappel, la Chine a effectué son premier alunissage sans équipage en 2013 et prévoit de placer ses premiers astronautes sur le satellite naturel d’ici 2030. Cependant, elle n’a jamais évoqué un quelconque projet visant à prendre le contrôle de la Lune. Les propos sans fondements de l’administrateur en chef de la Nasa ont ainsi choqué de nombreuses personnes dans le monde.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments