Vous avez sans doute déjà eu ce réflexe étrange d’écouter de la musique déprimante alors que vous êtes déjà attristé par quelque chose. Et ce n’est pas forcément un acte masochiste, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs américains : la musique triste permettrait d’aider des personnes atteintes de dépression.

Les patients dépressifs se tournent vers des musiques tristes

Ces chercheurs de l’Université de Floride ont interrogé 76 étudiantes, dont la moitié a été diagnostiquée dépressive. Elles ont visionné des clips musicaux de différents styles musicaux. Certains étaient joyeux, notamment Infernal Galop de Jacques Offenbach, et d’autres plus tristes dont Adagio for Strings de Samuel Barber, qui est justement considérée comme une des musiques les plus déprimantes de tous les temps.

Cette expérience montre que les participantes en dépression ont plutôt tendance à écouter de la musique triste. Ce résultat est similaire à celui d’une étude réalisée en 2015 : il existerait donc une réelle attirance vers la musique triste lorsqu’on est soi-même plongé dans un état de détresse.

L’expérience s’est poursuivie par l’écoute d’autres musiques. Les participantes en dépression ont alors ajouté qu’écouter des musiques sombres les aidait à se sentir plus heureuses : la musique triste aurait un pouvoir relaxant particulier. Ce ressenti, qui peut paraître paradoxal, remet donc en question l’idée qu’il faut écouter quelque chose de gai lorsqu’on est malheureux.

Mais il n’y a pas de certitude sur l’efficacité de la musique contre la dépression

Mais cette étude reste à prendre avec des pincettes : l’échantillon se limite à un petit groupe d’étudiantes, dont seule une partie est en dépression. De plus, il n’y a aucune explication concrète et scientifique qui précise quels sont les effets des différents types de musique sur ces personnes, ni des chansons qui comportent des paroles. Toutefois, on sait par des études précédentes que la musique  a un impact positif sur des patients atteints de différentes maladies, notamment Alzheimer.

Avec des recherches plus approfondies, il sera peut-être possible de prouver que la musique peut jouer un rôle dans le traitement de la dépression.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de