Le cacao

Le cacao a toujours été cette poudre délicieuse, obtenue à partir de fèves, et ajouté à tout et n’importe quoi : du beurre aux gâteaux en passant par les boissons, tout est bon dans le cacao. Mais si ses vertus alimentaires ont été et sont connues de tous temps, le cacao a également servi de monnaie !

Chez les civilisations pré-colombiennes, notamment chez les Aztèques, le cacao servait de monnaie d’échange. Les premiers cultivateurs de cacaoyers, les Mayas, s’échangeaient les fèves de cacao contre des vêtements et de la nourriture. Chez les Aztèques, c’était peu ou prou la même chose. Le cacao était pour eux le moyen de paiement le plus courant pour les achats quotidiens.

Pour qu’elles deviennent monnaie, les fèves de cacao devaient avoir une certaine valeur. Avant toute chose, elles étaient perçus comme un don du dieu Quetzalcoatl, l’être divin de la connaissance. De plus, la production de cacao était rare, ce qui a rendu cette denrée coûteuse. À l’époque, une tomate coûtait une fève de cacao. Un oeuf de dinde, 3 fèves. Et une dinde entière, 100 fèves.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de