Lune minéral
― Dima Zel / Shutterstock.com

Depuis plusieurs années, les superpuissances mondiales sont en compétition pour devenir des superpuissances spatiales. Il y a quelques jours, la Chine a annoncé la découverte d’un nouveau minéral sur la surface lunaire. Baptisé « Changesite-(Y) », il s’agit du sixième nouveau minéral trouvé sur la Lune.

Des échantillons collectés par la sonde Chang’e 5

La Chine a découvert un nouveau minéral sur la Lune qui pourrait devenir une source d’énergie illimitée.

Le nouveau minéral a été identifié par les chercheurs de l’Institut de recherche de Pékin sur la géologie de l’uranium. Selon l’État chinois, sa découverte a été confirmée par la Commission sur les nouveaux minéraux, la nomenclature et la classification ainsi que par l’Association minéralogique internationale (IMA).

Le Changesite-(Y) a été trouvé dans des échantillons collectés par la sonde Chang’e 5. Celle-ci s’est posée sur la Lune en décembre 2020. Elle a notamment été envoyée sur le satellite naturel dans le cadre du programme chinois d’exploration lunaire (CLEP). A son retour sur Terre, elle a ramené un peu moins de deux kilogrammes de matières lunaires.

De l’hélium-3 présent dans les échantillons

Les scientifiques de l’Administration spatiale nationale chinoise et de l’Autorité chinoise de l’énergie atomique indiquent que le Changesite-(Y) appartient à la catégorie de la merrillite lunaire. Il a été nommé ainsi d’après Chang’e, une déesse issue de la mythologie chinoise. Il s’agit d’une sorte de cristal colonnaire transparent et incolore d’une taille de 10 sur 7 sur 4 micromètres.

L’analyse des échantillons de matières lunaires a également révélé la présence d’hélium-3, le seul isotope stable connu contenant plus de protons que de neutrons. Celui-ci est considéré comme un potentiel combustible pour la fusion nucléaire. L’on sait depuis longtemps qu’il se trouve en grande quantité sur la Lune. En revanche, il est très rare sur Terre.

La Chine est désormais le troisième pays à découvrir un nouveau minéral lunaire après les États-Unis et la Russie. Outre l’annonce de la découverte de ce nouveau minéral lunaire, les autorités chinoises ont également annoncé leurs futurs plans concernant l’exploration de la Lune.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments