― Rawpixel.com / Shutterstock.com

D’après une nouvelle étude, l’idée selon laquelle les désirs de l’être humain sont illimités est fausse. En interrogeant des milliers de personnes vivant dans différents pays du monde, des chercheurs ont constaté que peu de personnes souhaitent réellement devenir milliardaires. Et c’est une excellente nouvelle pour la planète !

Contrairement à une croyance tenace, peu de gens souhaitent être milliardaires

Heureusement pour la planète, la plupart des gens ne souhaitent pas être milliardaires, selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Bath. Ces derniers ont mené une enquête auprès de 8 000 personnes venant de 33 pays différents. Ils ont notamment interrogé les participants concernant le montant d’argent dont ils auraient besoin pour vivre une vie absolument idéale.

Les participants devaient notamment choisir entre 10 000 dollars, 100 000 dollars, 1 million de dollars, 10 millions de dollars, 100 millions de dollars, 1 milliard de dollars, 10 milliards de dollars et 100 milliards de dollars. Résultats : dans 86 % des pays, la grande majorité des participants ont indiqué qu’ils pourraient avoir une vie absolument idéale avec 10 millions de dollars ou moins.

Exprimé autrement, la richesse d’Elon Musk, la personne la plus riche du monde, s’élève à plus de 200 milliards de dollars, une somme suffisante pour que 200 000 personnes puissent réaliser leur rêve de vie idéale.

― Limbitech / Shutterstock.com

Une bonne nouvelle pour la planète

Les auteurs de l’étude ont constaté que les personnes ayant des désirs illimités étaient généralement jeunes et accordaient plus de valeur au pouvoir, au succès et à l’indépendance. En outre, ils ont remarqué que les pays qui acceptent l’inégalité comptent plus de personnes aux désirs illimités. En revanche, les pays qui sont plus tournés vers l’égalité sont plus modestes.

Renata Bongiorno, co-auteure de l’étude, indique que « les résultats rappellent brutalement que l’opinion de la majorité ne se reflète pas nécessairement dans les politiques qui permettent l’accumulation de quantités excessives de richesse par un petit nombre d’individus. Si la plupart des gens aspirent à une richesse limitée, les politiques qui soutiennent les désirs les plus limités des gens, comme un impôt sur la fortune pour financer des initiatives de développement durable, pourraient être plus populaires qu’on ne le décrit souvent. »

Par ailleurs, le fait que peu de personnes souhaitent devenir milliardaires est une bonne nouvelle pour la planète. L’empreinte carbone des milliardaires est désastreuse. Pour rappel, selon une étude des ONG Greenpeace et Oxfam, 63 milliardaires auraient une empreinte carbone équivalente à celle de 50 % de la population française.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments