— I love coffee / Shutterstock.com

De nouvelles recherches ont permis d’identifier les protéines spécifiques sur lesquelles la caféine agit pour aider le foie à éliminer le mauvais cholestérol et ainsi réduire le risque cardiovasculaire.

Une réduction des niveaux sanguins de PCSK9

Si la consommation de café semble avoir toute une série d’effets bénéfiques sur notre santé, les mécanismes impliqués restent assez obscurs. Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Nature Communications, des chercheurs de l’université McMaster ont cherché à savoir comment l’un de ses composés phares, la caféine, contribuait à prévenir les maladies cardiovasculaires.

L’équipe a découvert que la consommation régulière de caféine était liée à des niveaux plus faibles d’une protéine appelée PCSK9 dans la circulation sanguine, ce qui se traduisait par un renforcement de la capacité du foie à décomposer le cholestérol LDL, ou « mauvais » cholestérol, à l’origine de plaques et des dépôts gras sur les parois des artères susceptibles d’entraver la circulation du sang jusqu’au cœur et au cerveau.

En plus d’agir directement sur la PCSK9, la caféine et ses dérivés limitaient également l’expression de la protéine SREBP2, participant également à réduire les niveaux sanguins de PCSK9.

— wavebreakmedia / Shutterstock.com

« Ces travaux mettent en évidence le mécanisme sous-jacent via lequel la caféine et ses dérivés peuvent atténuer les niveaux de PCSK9 dans le sang et réduire ainsi le risque de maladie cardiovasculaire », résume Austin, auteur principal de l’étude. « Étant donné que SREBP2 est impliquée dans une foule de maladies cardiométaboliques, comme le diabète et la stéatose hépatique, l’atténuation de sa fonction a de larges implications. »

Des dérivés de la caféine comme alternative aux statines

Bien qu’il ne suffise pas de boire du café pour éviter les maladies cardiaques, sachant qu’un excès de caféine peut également s’avérer néfaste pour notre organisme, cette nouvelle étude s’ajoute à un nombre croissant de recherches suggérant qu’une consommation régulière et raisonnable de cette boisson incontournable, avec plus de 2,5 milliards de tasses consommées chaque jour dans le monde, présente différents bénéfices pour notre santé.

Les auteurs de l’étude développent actuellement de nouveaux dérivés de la caféine réduisant les niveaux de PCSK9 dans le sang, qui pourraient notamment être prescrits aux personnes intolérantes aux statines afin de réduire leur taux de cholestérol LDL.

L’an passé, une étude pionnière avait de son côté révélé comment le thé, présentant également de nombreuses vertus, réduisait l’hypertension artérielle.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments