— meandering images / Shutterstock.com

Mary Simon a été élue gouverneure générale du Canada. Elle devient ainsi la première femme autochtone à accéder à ce poste. De plus, sa nomination coïncide avec la découverte d’un millier de tombes d’enfants près d’anciens pensionnats autochtones.

UN MOMENT HISTORIQUE POUR LE CANADA

Ce mardi 6 juillet, le Canada et son Premier ministre Justin Trudeau ont élu une femme autochtone, Mary Simon, au poste de gouverneure générale : « Nous sommes honorés d’avoir Mary Simon en tant que première gouverneure générale autochtone », a indiqué le Premier ministre. Née en 1947, Mary Simon est originaire du Nunavik, au nord du Québec. Elle devient ainsi la représentante officielle de la reine Elizabeth II au Canada et la première femme à accéder à ce poste.

Mary Simon est une fervente « défenseuse des droits et de la culture » du peuple autochtone, a déclaré Justin Trudeau. Elle a également été ambassadrice du Canada au Danemark et animatrice de radio pour la chaîne anglophone CBC. « Aujourd’hui, après 154 ans [d’existence], notre pays franchit une étape importante. Je ne vois pas de meilleure personne pour le moment », a déclaré Justine Trudeau.

LE PAYS EST CONFRONTÉ À UNE PAGE SOMBRE DE SON HISTOIRE

Mary Simon a qualifié sa nomination de « moment historique et un pas important dans le long chemin vers la réconciliation ». En effet, sa nomination coïncide juste après la découverte de plus d’un millier de tombes anonymes d’enfants à proximité d’anciens pensionnats autochtones.

La nomination de Mary Simon à ce poste est un symbole fort et arrive à un moment où le Canada est confronté à une page sombre de son passé. Il y a quelques semaines, plus d’un milliers de tombes ont été découvertes près d’anciens pensionnats autochtones. A fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1990, des dizaines de milliers d’enfants amérindiens, métis et inuits ont été obligés d’aller dans ces pensionnats afin d’apprendre la culture dominante. Ils ont été brutalement écartés de leur famille et de leur culture. Dans ces établissements, ils ont souvent dû faire face à de mauvais traitements.

Que pensez-vous de la nomination de Mary Simon ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de