— Jo Bouroch / Shutterstock.com

L’ouest du Canada et le nord-ouest des États-Unis sont actuellement frappés par une canicule sans précédent qui a fait de nombreux décès. Alors que la planète se réchauffe et que les températures battent des records, le même type de phénomène risque de survenir en France.

Le Canada frappé par une canicule sans précédent

Les États-Unis et le Canada sont actuellement touchés depuis quelques jours par une vague de chaleur exceptionnelle. Avec 49,5 °C à Vancouver, le Canada n’a jamais connu de telles chaleurs. Ces températures extrêmes ont provoqué la mort de centaines de personnes. Appelé « dôme de chaleur », ce phénomène peut survenir n’importe où dans le monde. Cependant, son intensité et sa stabilité sont exceptionnelles au Canada et aux États Unis. « Les températures enregistrées cette semaine sont sans précédent. Il y a eu des morts et le risque de feux de forêt est à un niveau dangereusement élevé », a indiqué le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Un véritable calvaire pour la population et les animaux. En effet, des ours ont été observés au Canada en train de se rafraichir dans les piscines des habitations. Des centres de vaccination contre le Covid-19 et des écoles ont fermé leurs portes. De plus, climatiseurs et ventilateurs sont en rupture de stock. Le village canadien de Lytton a par ailleurs été frappé par de violents incendies et a dû être totalement évacué.

Avec 41,6 °C à Seattle et 46,1 °C à Portland, l’ouest des États-Unis n’est pas épargné non plus… Des records de températures pour ces villes pourtant connues pour leur climat tempéré et humide à cette période de l’année. Ces températures extrêmes qui frappent ces parties du pays devraient durer jusqu’à la fin de la semaine.

Le même phénomène peut-il survenir en France ?

La France risque-t-elle de connaitre le même phénomène qu’au Canada et aux États-Unis avec des températures frôlant les 50 °C ? Le record de température dans l’Hexagone est pour le moment de 46 °C. Il a été atteint fin juin 2019 à Vérargues, dans l’Hérault. « Battre un record de 4 degrés dans le sud de la France, ça nous ferait approcher des 50 degrés. C’est tout à fait possible, mais on ne peut pas savoir si ça arrivera dans 5, 10, 15 ou 50 ans », a expliqué Samuel Morin, le directeur du Centre national de recherche en météorologie.

D’après les prévisions de Météo-France, la France pourrait faire face à une hausse de température à hauteur de 3,9 °C à la fin du siècle et jusqu’à 6 °C dans certaines zones. Canicules et sécheresses risquent ainsi de se multiplier dans l’Hexagone si l’on ne réduit pas drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre d’ici là. Est-ce que ce phénomène de dôme de chaleur vous inquiète ?

— KieferPix / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de