ovni

Les ovnis, ou objets volants non identifiés ou UAP, créent la polémique depuis des générations. En effet, la rumeur sur leur existence remonte à l’Égypte ancienne. Selon les rumeurs, les ovnis auraient aidé à la construction des pyramides d’Égypte. Plus récemment, la marine a tenu à s’exprimer sur des séquences enregistrées d’ovnis. La marine serait effectivement en possession de vidéos montrant des ovnis mais elle a soutenu que, sous aucun prétexte, ces images ne devraient être diffusées car elles peuvent nuire à la sécurité nationale.

Des informations précieuses et vulnérables

Le 7 septembre, le porte-parole de la marine a affirmé que les images capturant un ovni ou un UAP (phénomène non identifié) peuvent nuire à la sécurité nationale. Cette décision a été prise suite à une demande de Freedom of Information Act (FOIA) déposée par le site de transparence du gouvernement « The Black Vault » qui avait par le passé déjà publié des articles sur les ovnis à la demande de la FOIA venant de la CIA. Le Black Vault a effectué une demande auprès de la marine après que des vidéos d’avions de haute technologie sont devenues virales. La marine les a déclassifiées un jour après leur publication, mais cela n’a pas empêché leur visibilité partout. Le Black Vault demande de ce fait à la marine de remettre toutes les autres vidéos liées aux UAP.

Ce n’est que deux ans plus tard que le gouvernement a répondu à la demande. De plus, la réponse n’était pas en faveur du Black Vault. D’ailleurs, ce n’est que cette année que la marine a pris conscience de l’existence des autres vidéos mettant en scène des UAP. D’après Gregory Cason, directeur adjoint du bureau FOIA de la marine, dans une lettre de réponse, ces images peuvent porter atteinte à la sécurité nationale et constituent des informations précieuses et vulnérables.

ovni
© Stefan-Xp / Wikimedia Commons

D’autres vidéos sur le sujet sont encore virales

Cason a aussi affirmé que la marine n’avait pas pu effacer les trois vidéos sur l’UAP diffusées en 2020. Ces images ont déjà été visionnées par le grand public et ont fait l’objet de débats en profondeur. En revanche, la marine a affirmé qu’il serait possible de publier de manière officielle ces images sans pour autant nuire à la sécurité nationale. Dans sa réponse, la marine n’a pas tenté de cacher l’existence des vidéos, que ce soit celles déjà publiées ou celles qui sont archivées. Mais cette affaire d’UAP est prise au sérieux par le gouvernement américain.

En mai 2022, le DOD (ministère de la Défense) a pris la parole sur les phénomènes mettant en scène les ovnis depuis 1960. Il a mentionné les rapports du Pentagone en juin 2021 : ils auraient observé 144 engins dignes d’un UAP depuis 2004. Pour plus de sécurité, le DOD a aussi affirmé qu’il recevrait un financement pour ouvrir une branche exclusivement conçue pour le contrôle des rapports d’observation d’ovnis par les États-Unis.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments