Le magnifique manuscrit de botanique de Nancy Anne Kingsbury Wollstonecraft est enfin disponible en ligne ! L’ouvrage oublié « Specimens of the Plants and Fruits of the Island of Cuba », qui date du 19e siècle, vient d’être entièrement numérisé et mis à disposition pour téléchargement. Immanquable, il s’agit d’une des œuvres les plus complètes sur la vie végétale de Cuba à l’époque coloniale, mais également l’un des premiers documents botaniques connus contenant des illustrations de cette flore.

 

CE MAGNIFIQUE MANUSCRIT DE BOTANIQUE DU 19e SIÈCLE EST DISPONIBLE EN LIGNE !

Nancy Anne Kingsbury Wollstonecraft est une Américaine qui s’est installée dans la province cubaine de Matanzas après le décès de son mari en 1817. Impressionnée par la flore locale, elle a commencé à étudier la végétation de l’île, n’hésitant pas à explorer ses forêts et ses grottes. Plutôt que de garder ses constatations pour elle, la botaniste amateur a compilé ses recherches dans un manuscrit incroyablement exhaustif, contenant des illustrations à l’aquarelle ainsi qu’une analyse des plantes et de leur biologie.

Malheureusement, l’Américaine décède en 1828, quelques mois seulement après avoir envoyé son manuscrit « Specimens of the Plants and Fruits of the Island of Cuba » (spécimens de plantes et fruits de l’île de Cuba) à des éditeurs de New York. Son ouvrage est considéré comme l’une des œuvres les plus complètes sur la vie végétale de Cuba à l’époque coloniale. En effet, selon l’historien et écrivain cubain Emilio Cueto, il n’existait que 145 illustrations de plantes cubaines au 19e siècle, et au moins 124 ont été réalisées par N.K. Wollstonecraft !

Près de deux siècles après la mort de la botaniste amateur, son manuscrit a enfin été numérisé. Il est à présent disponible sur le site internet de la bibliothèque numérique HathiTrust, par l’intermédiaire du service Collections de Manuscrits Rares de l’Université Cornell. Il est donc possible de consulter dès à présent les quelques 220 pages de textes et 121 illustrations à l’aquarelle de N.K. Wollstonecraft !

Specimens of the Plants and Fruits of the Island of Cuba
HathiTrust

N.K. WOLLSTONECRAFT, BOTANISTE AMATEURE ET FÉMINISTE

Malheureusement, l’Américaine n’a pas vécu suffisamment longtemps pour assister à la publication de son manuscrit. Néanmoins, elle a vu certains de ses écrits être publiés, sous le pseudonyme « D’Anville ». Par exemple, elle a publié deux lettres détaillant ses explorations de Cuba. Ainsi, Lettres de Cuba n° II, publiée au printemps 1826 dans le Boston Monthly Magazine, décrit l’éventail de stalactites accrochées dans les grottes qu’elle a visitées et le « feuillage fin, plein, profond et vert » qui compose le paysage.

Belle-soeur de la philosophe Mary Wollstonecraft et tante de la romancière Mary Shelley, N.K. Wollstonecraft luttait pour l’amélioration des droits des femmes. Ainsi, « D’Anville » a publié « The Natural Rights of Women » (les droits naturels des femmes) dans le Boston Monthly Magazine, un an avant ses lettres sur ses activités à Cuba. Elle y réclamait une amélioration du système éducatif américain et davantage de possibilités pour les jeunes filles d’étudier la littérature et les sciences.

« Les dames n’ont plus peur, ni honte de connaître l’histoire, la géographie, l’histoire naturelle ou tout ce qui a tendance à élargir leurs vues, à renforcer leur compréhension, à améliorer leur goût ou à amender leur cœur ».

The Natural Rights of Women
HathiTrust

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de