Le mystère plane depuis 130 ans. La plus célèbre des histoires d’horreur londonienne a été résolu, selon plusieurs chercheurs britanniques. L’identité du coupable serait Aaron Kosminski. Explications.

Responsable de plusieurs meurtres sanglants, « Jack The Ripper » est connu pour avoir égorgé et éventré plusieurs femmes en 1888, dans un quartier de Londres. Les scientifiques penchent désormais pour un barbier et émigré polonais, Aaron Kosminski. Au moment des faits, il était âgé de 23 ans. Les deux scientifiques auteurs de cette nouvelle identification sont Jari Louhalainen de l’Université de Liverpool et David Miller de l’Université de Leeds. Cela fait maintenant 12 ans qu’ils tentent de percer le mystère, en mettant à profit les nouvelles technologies. Leurs recherches ont été publiées dans la revue Journal of Forensic Sciences.

Pour identifier le criminel, ils se sont appuyés sur un morceau de châle retrouvé par les enquêteurs la nuit d’un crime en 1888, à proximité du corps de Catherine Eddowes, quatrième victime de Jack l’Éventreur.

Aujourd’hui, d’autres chercheurs nuancent ce résultat d’identification en avançant le fait que nous n’avons aucune certitude que le châle appartienne bien au tueur. Quoi qu’il en soit, Aaron Kosminski est mort 30 ans après ces nuits meurtrières, interné dans un asile psychiatrique.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de