Pour Emrich, cette technique de peinture évoque la fluidité même de l’eau. Elle permet donc de figurer, avec un certain lyrisme, les modifications visuelles qu’entraîne le milieu aquatique sur les corps, entre jeux de déformation et d’ondulation. Les traits de la peau se confondent ainsi, dans un mélange de couleurs, avec la propagation dans l’eau des rayons lumineux.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de