Pixabay

DIARRHÉE OU CONSTIPATION

La diarrhée et la constipation sont des symptômes assez tabous de l’intolérance au lactose. Pourtant, ce sont les plus courants, avec les ballonnements et les gaz. De façon générale, l’apparition d’une diarrhée ou d’une constipation doit agir comme un signal d’alerte, amenant une personne à surveiller son alimentation. D’autant que, si rien n’est changé, de nouveaux symptômes peuvent en découler, comme un amaigrissement et une grande fatigue. On considère que l’intolérance au lactose n’est pas grave et entraîne peu de complications, mais mal gérée, elle peut sévèrement impacter la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

A noter aussi que l’intolérance au lactose peut être passagère. En effet, la déficience secondaire en lactase est imputable à un autre facteur, comme une maladie primaire qui fragilise l’intestin. Par exemple : une gastro-entérite, une maladie cœliaque ou encore une maladie de Crohn. Cette déficience peut aussi être provoquée par la prise d’antibiotiques et les traitements de radiation ou de chimiothérapie. Il peut donc s’agir d’une affection de nature temporaire, qui se résorbe avec l’amélioration de la nutrition et de la santé.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de