— © France 24 / Youtube

Depuis début novembre, l’air est devenu irrespirable à New Delhi. En effet, un nuage toxique recouvre la capitale. Pour faire face à ce phénomène, certains habitants ont décidé de s’orienter vers des bars à oxygène.

Les taux de pollution atteignent des niveaux record dans le nord de l’Inde. Depuis plusieurs semaines maintenant, un épais brouillard toxique a envahi la capitale du pays et menace la santé des habitants. Difficultés respiratoires, yeux qui brûlent, douleurs à la gorge… beaucoup souffrent de cette situation dont les enfants et les personnes âgées.

Face à l’ampleur de la situation, certains se sont dirigés vers des bars à oxygène : « Cela détoxifie le corps et réduit l’impact de la pollution et de tout le carbone que vous inhalez. Cela dynamise également le corps et vous rend plus détendu« , affirme le gérant de l’un de ces bars qui a été interviewé par Euronews. Ces lieux proposent aux clients de respirer de l’air pur aux goûts variés à l’aide de tubes pendant 15 minutes au prix de 500 roupies (environ 6 euros). Un prix qui représente une fortune pour une grande partie de la population. Ce sont principalement les personnes aisées qui profitent de ces bars à oxygène. Sur Twitter, des internautes sont choqués de devoir maintenant payer pour respirer de l’air sain : « La science-fiction devient réalité », « Est-ce la fin du monde ? L’oxygène est maintenant en vente. »

Mais ce concept est loin d’être une nouveauté. Des bars ont ouvert depuis le mois de mai en Inde et sont déjà nombreux dans le reste du monde : Paris, Tokyo, Los Angeles. A Toronto, un bar de ce type est ouvert depuis 1996.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de