Après visionnage ou non de son adaptation plutôt réussie au cinéma, le manga Gunnm pourrait vous intriguer. Ce manga est aujourd’hui considéré comme un des plus cultes de l’histoire au Japon. Pour en savoir plus, la rédaction du Daily Geek Show vous a proposé ce dossier récapitulatif sur le manga culte, afin de comprendre pourquoi et d’où il tire une telle aura.

 

Un manga remplie de richesses

UNE ŒUVRE CHOC POUR L’ÉPOQUE

Tout d’abord, il faut savoir que Gunnm est un manga de science-fiction écrit et dessiné par Yukito Kishiro. Sachant manier habilement les concepts de batailles et tout ce qui gravite autour de la mort, l’œuvre est savamment soignée. Remplie de gore, de nudité et violence, elle ne se limite clairement pas à ça et démontre une certaine sorte de beauté. Si ces critères sont présents visuellement, l’œuvre ne se base pas dessus et s’attache davantage à les utiliser comme moyens afin d’arriver à une problématique intelligente. Sans vous spoiler, sachez que pour une fois, le choix de la fin est assez judicieux, s’inscrivant autour de la notion de rêverie.

Se déclinant en 9 volumes de qualité équivalente, Gunnm (qui se prononce Gahn-mu) suit donc la vie de Gally, une petite femme cyborg. Pour vous résumer de manière synthétique et efficace, Ido, un ingénieur, fouille un jour un tas de ferrailles pour ses besoins professionnels et tombe sur une tête de cyborg, accompagnée d’une partie de torse, qu’il s’attache à remettre en état. Dans le film actuellement diffusé dans nos salles, Gally prend le nom d’Alita.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 서준석 (@jnsk_seo) le

L’histoire se déroule dans la ville de Scrap-Metal City, un lieu hautement violent et remplis de dangers à chaque coin de rue. Cependant, au-dessus de la ville flotte une autre ville, celle de Zalem, véritable paradis de haute technologie. Vous l’aurez compris, le contraste est évident entre deux mondes proches géographiquement mais totalement opposés dans les faits. Régulièrement, les déchets de la ville de Zalem sont jetés de l’île flottante et leur accumulation forment de véritables montagnes de détritus. Et c’est dans une de ces dernières que Gally est retrouvée. Au fur et à mesure de l’histoire, nous apprenons qu’Ido, l’ingénieur, est lui-même originaire de Zalem, même s’il n’aime pas aborder le sujet. Si elle souffre d’abord d’amnésie après sa reconstitution, Gally vit des premiers jours heureux en compagnie d’Ido. Mais par la suite, elle s’engage sur la voie de chasseuse de prime, et se découvre même certaines prédispositions et facilités pour le combat et le meurtre.

Sans trop vous en dévoiler davantage, sachez que la trame du manga offre du drame, de la romance, de l’action et une narration extrêmement prenante. Nous ne pouvons que vous recommander la lecture de ce manga.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pablolein (@pablolein_stratosaurio) le

 

Pourquoi un tel succès à travers le monde ?

Publiés entre 1990 et 1995, ces neuf tomes d’environ 220 pages chacun se vendent rapidement très bien au Japon. En France, la publication et traduction devront attendre cinq ans pour toucher la métropole. Gunnm est d’ailleurs aujourd’hui considéré comme un des premiers mangas à s’être exporté avec grand succès en Occident, que ce soit en Amérique ou en Europe. En revanche, les premiers retours sont souvent clivants et on peut aisément constater que le manga n’est pas fait pour tous : dans la plupart des cas, soit les gens aiment avec ferveur, soit ils le détestent. Les principaux détracteurs estiment que le degré de violence graphique est insoutenable, quand d’autres (James Cameron en première ligne) se passionnent pour la profondeur de l’œuvre, perceptible sous de multiples aspects (style de dessin, dialogues, narration…).

UN SUCCÈS RETENTISSANT EN OCCIDENT

Dans tous les cas, Gunnm est une œuvre sacrée au Japon et parmi la communauté manga. Brillant d’abord par des qualités impressionnantes de dessin, le manga est agrémenté d’un tas d’éléments subtils et offrant à l’univers cyberpunk une dimension incroyablement immersive pour le lecteur. Œuvre nourrie par une inspiration débordante de science-fiction issue de tous les genres, Gunnm aborde avec brio et subtilité des questions complexes comme l’identité, l’humanité et les dérives sociales qu’entrainerait une telle science.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀ ⠀⠀ (@book_offka) le

Après ses publications au format manga, Gunnm a aussi été adapté sous de multiples formes. Deux OAV japonais ont vu le jour, en 1993 et commercialisés en français (sous format VHS) en 1995. Par la suite, le manga connaît une continuité, relativement alternative avec “Gunnm Last Order” entre 2000 et 2014. Actuellement une troisième série est en cours avec “Gunnm Mars Chronicle” depuis 2014. Mais ce n’est pas tout, car l’univers est enrichi d’un roman en 1997, et depuis de multiples adaptations ont vu le jour. Que ce soit les jeux vidéos comme Gunnm Kasei no Kioku en 1997, ou encore le dernier film live, Alita: Battle Angel produit par James Cameron, actuellement dans nos salles…

Quoi qu’il en soit, Gunnm continue d’inspirer de multiples secteurs plus de 20 ans après sa fin de parution. L’œuvre, hautement marquante pour une génération de lecteurs à l’internationale, s’est imposée comme une véritable référence dans l’univers cyberpunk. Aujourd’hui, Gunnm est considéré comme l’un des mangas les plus cultes jamais publiés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alita: Battle Angel (@alitabattleangelofficial) le

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de