grillon-lave
Image d’illustration — FEDELE FERRARA / Shutterstock.com

Une multitude d’insectes peuplent notre planète. Si certains vivent dans les forêts tropicales, d’autres peuvent être trouvés dans les habitations humaines, dans le désert ou encore dans les montagnes. Le grillon de lave est assez particulier. Evoluant sur la lave fraîche, celui-ci fascine les scientifiques depuis plusieurs années.

La première forme de vie multicellulaire à vivre sur la lave fraîche

Egalement appelé Caconemobius fori ou « ‘ūhini nēnē pele » en hawaïen, le grillon de lave a été identifié pour la première fois par les scientifiques en 1978. L’insecte a notamment été observé sur la grande île d’Hawaï, au sommet du Kīlauea et du Mauna Loa, deux des volcans les plus actifs au monde. Il s’agit de la première forme de vie multicellulaire à vivre sur la lave fraîche durcie résultant des récentes éruptions sur ces îles.

Le cricket de lave est de couleur brun foncé. Il a un corps ovale et des pattes arrière puissantes qui lui permettent de sauter. Il mesure environ 1,5 cm de long. D’après les scientifiques, il n’arrive pas toujours sur une nouvelle lave dans les mois qui suivent une éruption et disparaît au moment où la première végétation commence à pousser dans ces paysages hostiles.

Un mystère pour les scientifiques

A l’heure actuelle, plusieurs mystères planent autour du grillon de lave. Nous savons seulement qu’il se nourrit de restes de plantes en décomposition et d’écume de mer emportés par le vent dans l’environnement hostile où il vit. A part cela, nous n’avons quasiment aucune information sur son mode de vie.

« Personne ne sait rien de son cycle de vie. Personne ne sait où il va, où il vit, quoi que ce soit. C’est pourquoi il est si spécial. Il survit dans l’un des endroits les plus inhospitaliers de la Terre où l’oxygène est compromis, où les températures sont ridiculement élevées, où la lave crache à proximité », a déclaré Anwar Mamon, producteur exécutif spécialisé dans les documentaires d’histoire naturelle.

Les scientifiques notent également que le grillon de lave est différent de la plupart des espèces pionnières, c’est-à-dire des espèces qui sont les premières à coloniser un nouvel habitat. Ces dernières ont une morphologie qui leur permet de survivre n’importe où, de se déplacer rapidement et se reproduire facilement. En revanche, Caconemobius fori n’a pas d’ailes, ne vit que sur des coulées de lave et a un mode de reproduction complexe. Pour aller plus loin, faites la connaissance de la plus grande araignée au monde.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments