― monticello / Shutterstock.com

Comme tous les organes, les poumons s’altèrent également en prenant de l’âge. Cette altération peut être accentuée chez les fumeurs et les personnes ayant certaines prédispositions génétiques. Bonne nouvelle, une étude démontre que la consommation de certains fruits et légumes peut réparer les poumons.

Une alimentation pour ralentir le vieillissement des poumons

Manger certains fruits et légumes peut aider à réparer les poumons des anciens fumeurs, selon une étude menée par la Johns Hopkins University. En 2002, les chercheurs ont évalué l’alimentation et l’état des poumons de 680 adultes vivant en Allemagne, au Royaume-Uni et en Norvège. Dix ans plus tard, les participants ont été soumis à un questionnaire concernant leur alimentation et ont subi une spirométrie, permettant de mesurer la capacité des poumons à absorber l’oxygène.

D’après les résultats, les adultes ayant mangé plus de deux tomates ou de trois portions de fruits frais par jour avaient une altération de la fonction pulmonaire plus lente que les personnes qui mangeaient moins d’une tomate ou moins d’une portion de fruits frais par jour.

« Cette étude suggère qu’un régime alimentaire peut réparer les dégâts provoqués par le tabac chez des personnes qui ont arrêté de fumer. Elle indique aussi qu’une alimentation riche en fruits peut ralentir le vieillissement naturel des poumons chez les adultes n’ayant jamais fumé », a souligné Vanessa Garcia-Larsen, responsable des travaux et professeur de santé publique à l’université Johns Hopkins.

— eugenegurkov / Shutterstock.com

Il faut privilégier les fruits et légumes frais

Les poumons se portent mieux en consommant certains aliments, dont les pommes, les bananes, les tomates, les tisanes et la vitamine C. Les chercheurs se sont particulièrement attardés sur les bienfaits des tomates. Bien que cette étude ne puisse pas expliquer ces résultats, ils ont tout de même quelques pistes. Les tomates sont riches en lycopène, une substance antioxydante. Celle-ci permettrait de ralentir le déclin de la fonction respiratoire.

En plus des fruits et légumes frais, les auteurs de l’étude ont aussi évalué d’autres types de nourriture, comme les aliments transformés contenant des fruits et légumes. Cependant, ceux-ci n’auraient aucun impact sur l’altération des poumons.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de