— lazyllama / Shutterstock.com

Si les Français se disent majoritairement heureux dans leur quotidien, ils se montrent tout de même majoritairement pessimistes et défaitistes concernant leur niveau de vie, leur statut social et leur avenir. Alors que les données montrent des résultats relativement favorables concernant les conditions de vie des Français, pour quelles raisons sont-ils si pessimistes ?

LA SITUATION ACTUELLE DES FRANÇAIS AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ

Récemment, l’Insee a publié un article sur le portrait social de la France et tout particulièrement sur la vie des Français. Les chiffres démontrent qu’ils bénéficient de statuts sociaux bien plus avantageux qu’auparavant. Impression qui est tout autre concernant l’opinion des Français sur leur propre quotidien.

Tout d’abord, lorsque l’on se concentre sur leur niveau de vie, on se rend compte qu’il s’est considérablement amélioré ces dernières années, et tout particulièrement depuis la fin des années 1970. Par ailleurs, en matière de mobilité sociale, les Français sont bien plus chanceux qu’avant. En effet, elle est passée de 15 à 28 % pour les hommes, et bien plus encore pour les femmes : de 12 à 40 %. L’Insee explique également qu’atteindre un statut social favorable est plus aisé de nos jours. Alors qu’en 1977 une femme avait près de 28 chances de devenir cadre plutôt qu’employée, en 2015, elle n’en avait plus que 8. Une amélioration notable.

En matière d’évolution du cadre de vie, c’est chez les femmes que l’amélioration est la plus flagrante. En effet, à la fin des années 1970, elles avaient plus de 30 chances de progresser socialement, contre 8 en 2015. Concernant les hommes, les résultats restent relativement stables et élevés.

D’un autre côté, les Français bénéficient d’un niveau de vie bien plus appréciable. De 1975 à 2016, il a augmenté de près de 70 %, avec, ne l’oublions pas, un ralentissement lors de la crise de 2008 et une nette progression à partir de 2013. Il est également important de préciser que cette augmentation n’a pour autant pas porté atteinte aux inégalités sociales ainsi qu’au taux de pauvreté. Les inégalités sociales sont effectivement bien moins élevées qu’en 1970 et, grâce au système socio-fiscal français, les populations les plus pauvres ont été épargnées des effets de la crise de 2008.

En matière de santé, l’Insee révèle également des résultats relativement positifs. La France fait partie intégrante des pays européens ayant la meilleure espérance de vie, autrement dit 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes. Ces données se sont d’ailleurs améliorées depuis l’année 2007 : de 0,9 an pour les femmes et de 2 ans pour les hommes. De plus, dans le rapport Panorama de la santé 2019, l’OCDE met en avant le système de santé français, représentant 11 % du PIB du pays. En effet, performant, il permet à près de 90 % des Français d’avoir facilement accès à un médecin, même si certains secteurs peinent à en avoir davantage. A cela s’ajoute la bonne prise en charge des patients par les personnels d’hôpitaux.

QUE PENSENT LES FRANÇAIS DE LEUR QUOTIDIEN ?

Malgré cela, le fossé entre les données et l’opinion des Français sur leur statut social et leur vie professionnelle et personnelle se creuse encore aujourd’hui. Mais, si les données sont si positives, pourquoi les Français sont-ils si pessimistes concernant leurs modalités sociales et leur avenir ?

Le pessimisme des Français a d’ailleurs considérablement augmenté depuis plusieurs années. En effet, selon la majeure partie des Français, leur mode de vie et leurs conditions se dégradent de jour en jour.

A la lecture de ce graphique, on constate effectivement que le fossé se creuse entre le niveau de vie qui progresse énormément et la vision négative qu’ont les Français sur celui-ci à mesure que les années avancent. En effet, entre 1979 et 2016, le nombre de personnes pensant que leur niveau de vie s’améliore a été divisé par plus de deux. Mais, selon les spécialistes, les causes de ce pessimisme restent encore floues et la majeure partie de l’opinion publique s’interroge sur le rôle que doit jouer l’Etat pour veiller à l’amélioration de leur niveau de vie.

QU’EN EST-IL DU POSITIONNEMENT DES FRANÇAIS FACE À L’ETAT ?

On le voit quotidiennement : les Français expriment leur pessimisme sur les réseaux sociaux ou lors de débats publics. Ce pessimisme presque commun à tous les Français pousse l’Etat à se concentrer uniquement sur ces catégories sociales, en délaissant celles qui sont minoritaires sur la question. En effet, la négativité de certains Français cible souvent les catégories sociales les plus défavorisées, dont les zones d’éducation prioritaires. Celles-ci manquent cruellement de moyens en matière d’éducation scolaire, majoritairement pour des raisons politiques.

Ainsi, le rôle de l’Etat et les données qu’il établit face à la majeure partie de l’opinion publique qui est pessimiste concernant son avenir sont un véritable cercle vicieux. Si les Français expriment tant de pessimisme, peut-être que les services publics ne mettent pas suffisamment en avant ces données qui ne sont pas si mauvaises. Mais, la situation actuelle semble encore peu propice à un tel changement.

4
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
DOMINIQUE GUILLEMENTEPONINEjoelle desprezBernhart Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bernhart
Invité
Bernhart

Attention à vos chiffres. Ils semblent être inversés en début d’article.

EPONINE
Invité
EPONINE

« Tout va très bien madame la marquise, tout va très bien tout va très bien ! »
Pour qui, hein ?