Arbas, petite commune de Haute-Garonne, possède désormais un cimetière d’un nouveau genre. Les cendres des défunts peuvent maintenant reposer au pied des arbres de la première foret cinéraire de France. Une initiative écologique qui permet aux familles de se recueillir dans un cadre apaisant.

COMMENT FONCTIONNE CETTE FORÊT CINÉRAIRE ?

Dans un premier temps, la famille doit acheter une concession pour 1, 2, 5 ou 10 urnes dans la forêt en question. Cela peut se faire auprès de la mairie à laquelle la forêt est rattachée. Attention toutefois car seules des urnes biodégradables sont acceptées. Il est possible de placer les cendres dans une urne en lin ou en bois. Ensuite, la famille peut choisir l’arbre où sera enterré le défunt.

Quand une urne est placée au pied d’un arbre, une feuille de bois est attachée au tronc. Celle-ci fait office de stèle. Le nom du défunt est renseigné ainsi que sa date de naissance et de décès. Chaque défunt est donc rattaché à un arbre où la famille peut venir se recueillir.

Piotr Krzeslak / Shutterstock.com

DONNER UN AUTRE VISAGE AU CIMETIÈRE

Avec cette forêt cinéraire, rendre visite aux proches disparus prend une autre dimension. Dans certaines villes, il devient difficile d’obtenir une concession car il n’y a plus de place ou que cela coûte trop cher. La forêt peut accueillir actuellement 216 personnes car elle possède une superficie de 1,25 ha. Cependant, si d’autres forêts de ce type voient le jour en France, le nombre de « concessions » peut être plus important.

Le cadre à la fois apaisant et naturel invite naturellement au recueillement. Cela représente également une façon plus originale de penser aux disparus en se disant que ce sont désormais des arbres. Enfin, la démarche est bénéfique pour l’environnement car les cendres nourrissent la terre.

Une stèle en forme de feuille est attachée à chaque arbre

COMBIEN COÛTE UNE INHUMATION DANS CETTE FORÊT ?

A Arbas, comptez de 175 euros à 250 euros pour une concession à perpétuité. A cela, il faut ajouter 375 euros de frais ainsi que le prix de l’urne. Ces dernières sont faites par des artisans locaux et le prix diffère en fonction des matériaux utilisés.

Une urne en lin coûte 10 euros tandis que des urnes en bois peuvent aller jusqu’à 500 euros. Si ce cimetière vert est encore inédit en France, il est répandu en Allemagne. Depuis plus de 20 ans, des forêts de ce type ont vu le jour partout dans le pays.

A Arbas, une forêt pour abriter des urnes funéraires

A Arbas, en Haute-Garonne, on peut désormais enterrer des urnes funéraires en pleine nature, aux pieds des arbres, dans une forêt cinéraire. Une première en France.Pour en savoir plus : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/arbas-foret-abriter-urnes-funeraires-1690946.html

Publiée par France 3 Midi-Pyrénées sur Jeudi 11 juillet 2019

Trois ans de travail ont été nécessaires pour créer cette forêt qui séduit de nombreux habitants ayant déjà réservé une concession. Arbas est déjà un bel exemple qui, on l’espère, ouvrira la voie à l’ouverture d’autres forêts cinéraires en France.

Une idée qui permet d’éviter la surcharge des cimetières

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de