En Suède, le “flygskam” prend de plus en plus de place. Et non, ce n’est pas une mode Instagram (enfin pas initialement), ni un nouveau lieu branché, c’est tout simplement un choix de voyage et de vie, qui vise à mieux respecter l’environnement. Explications.

Qu’est-ce que le flygskam ?

Dans le pays au drapeau jaune et bleu, quelque peu isolé du reste de l’Europe, les habitants prennent en moyenne 5 fois plus l’avion que dans le reste du monde. Sauf que, le transport aérien dégage bien plus de CO2 dans l’atmosphère que le transport ferroviaire. Alors, beaucoup de voyageurs font maintenant le choix de se déplacer en train, plutôt qu’en avion. Littéralement le “flygskam” c’est donc “la honte de prendre l’avion”.

Le flygskam nécessite de changer radicalement ses habitudes, et de choisir également des lieux de vacances plus accessibles. Quoi qu’il en soit, la honte de prendre l’avion semble bien se propager en Suède, car sur certaines lignes aériennes nationales le nombre de voyageurs a légèrement baissé. Tandis que sur les lignes ferroviaires, le trafic explose. Les voyageurs, fiers de prendre le train et d’adopter des habitudes plus respectueuses de l’environnement, s’exposent désormais sur les réseaux sociaux avec le hashtag #flygskam, comme ici avec une visite au Mont Saint-Michel.

Une pratique que tout le monde approuve

Alors forcément, voyager en train implique des contraintes. En Europe, chaque pays possède ses lignes de train, et a des modes de réservation et d’achat propres. C’est pourquoi un salon s’est tenu, à Stockholm, le week-end du 30 avril. Susanna Elfors, à l’initiative de ce salon voulait que les voyageurs s’échangent leurs bons plans et astuces, pour voyager plus facilement. « J’ai réalisé qu’il y avait beaucoup de choses à améliorer pour ceux qui voyagent en train. C’est difficile de réserver, il faut changer de train plusieurs fois. J’ai commencé avec un groupe Facebook, qui a grandi, beaucoup, et on est 74 000 aujourd’hui », explique-t-elle.

Dans les allées du salon, beaucoup des Suédois présents étaient des jeunes adultes. Dans le pays, la lutte pour le climat de Greta Thunberg a fait beaucoup d’émules, forcément chez les plus jeunes. L’activiste suédoise s’était d’ailleurs rendue en train au forum économique mondial de Davos en Suisse, pour prononcer son discours coup de poing en janvier dernier.

Le gouvernement suédois valide et encourage aussi largement le flygskam. Il a la volonté de devenir neutre en émission de gaz à effet de serre, d’ici 2045. “La Suède a déjà mis en place une taxe sur les billets d’avion. On réfléchit à l’introduction de bio-carburant dans le kérosène, pour réduire les émissions. Et le gouvernement investit aussi beaucoup dans les chemins de fer. », a déclaré Isabelle Lövin, ministre l’environnement.

Et vous, seriez-vous prêt à laisser tomber l’avion pour le train ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de