— Dotted Yeti / Shutterstock.com

4. Ils peuvent survivre dans l’espace extra-atmosphérique

Des tests en laboratoire ont montré que les tardigrades peuvent supporter à la fois un vide absolu et des pressions intenses, et c’est ce qui leur permet en partie de survivre aisément dans l’espace. Mais cela n’explique pas tout et pendant très longtemps, les scientifiques n’ont pas pu déterminer comment ces petits animaux réussissent un tel exploit. En 2019, les scientifiques de l’université de Californie à San Diego ont finalement découvert que la protéine de suppression des dommages (Dsup) – qui protège les tardigrades des radiations – se lie à la chromatine, la protéine qui enveloppe l’ADN à l’intérieur des cellules. Une fois la liaison établie, cela forme une sorte de bouclier qui protège l’ADN de la créature des radicaux hydroxyles produits par les rayons X dans l’espace, a rapporté Clinical and Engeneering News.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments