— Paparacy / Shutterstock.com

La Shoah est une partie très importante de l’histoire moderne qui a marqué le monde. Malheureusement, il existe des négationnistes qui nient ou déforment la réalité sur les génocides de l’Holocauste. Face à ces individus, Facebook a décidé de prendre des mesures strictes pour éviter la désinformation.

Facebook a officiellement annoncé sa nouvelle politique sur les messages négationnistes sur la Shoah. Le réseau social a ainsi décidé d’interdire les propos qui « nient ou déforment » la réalité de l’Holocauste. Cette décision va à l’encontre de la position initiale de Mark Zuckerberg sur le sujet. En 2018, ce dernier avait en effet expliqué que Facebook n’allait pas supprimer les publications qui nient l’existence de l’Holocauste, car les utilisateurs avaient le droit de commettre des erreurs involontaires. Pour expliquer son revirement, Facebook cite une enquête récente qui révèle que près d’un quart des adultes américains âgés de 18 à 39 ans déclarent qu’ils croyaient que l’Holocauste était un mythe ou une histoire exagérée. Certains n’étaient même pas sûrs que cela ait vraiment existé.

« J’ai lutté avec la tension entre défendre la liberté d’expression et le préjudice causé par la minimisation ou la négation de l’horreur de l’Holocauste », a ainsi déclaré Mark Zuckerberg dans un communiqué. « Ma propre réflexion a évolué au fur et à mesure que j’ai vu des données montrant une augmentation de la violence antisémite, tout comme nos politiques plus larges sur le discours de haine. » Si Facebook a essayé à plusieurs reprises d’éviter de restreindre la liberté d’expression – même sur les sujets les plus sensibles – la société a commencé à changer peu à peu sa politique sur le sujet. Récemment, une nouvelle règle de la plateforme a également commencé à interdire les contenus publics liés à la conspiration de QAnon.

Dans sa lutte contre la désinformation et l’incitation à la haine ou la violence, Facebook est à un tournant de son existence.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de