― Thaspol Sangsee / Shutterstock.com

Votre compte Facebook est privé, mais attention à ce que vous postez ! La Cour de cassation vient de donner raison à un employeur qui a licencié son employée après avoir trouvé une preuve sur son mur Facebook.

Une employée de Petit Bateau a eu la très mauvaise idée de poster une image de la future collection printemps-été 2015 de la marque sur son Facebook personnel. Manque de chance, une de ses amies sur le réseau social est également employée dans la même entreprise qu’elle et a fait remonter l’information. En effet, cette image confidentielle n’était connue que par les commerciaux de la marque.

Une fois la direction informée, l’entreprise décide de licencier la cheffe de projet, même si l’image fait partie de sa vie privée. Cette affaire remonte à 2014 et la Cour de cassation vient seulement de s’exprimer à ce sujet. Elle vient de donner raison à l’entreprise après un raisonnement complexe. Finalement, c’est « le droit à la preuve » qui a été considéré comme recevable et non l’atteinte à la vie privée, devenue le point central de cette affaire. En effet, l’employeur n’a pas eu d’autres choix que de fouiller le profil Facebook de son employée pour découvrir la preuve de la divulgation d’informations confidentielles, relate France Info.

Par ailleurs, étant donné que c’est la Cour de cassation qui a rendu ce verdict, il fait désormais office de jurisprudence pour les autres tribunaux. Cette décision permet de mettre les choses au clair : vaut mieux ne pas divulguer d’informations concernant votre travail sur les réseaux sociaux. Cela pourrait se retourner contre vous !

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Christian B Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Christian B
Invité
Christian B

Désolé mais « fouiller », non, pas vraiment. Pas du tout, même. Plutôt le contraire, d’ailleurs.

Quand on étale délibérément sa vie privée sur un réseau social, les gens n’ont absolument pas besoin de fouiller, ils n’ont juste qu’à simplement regarder.
On est probablement déjà référencé sur les moteurs de recherche.