— No-Mad / Shutterstock.com

Récemment, Facebook et les autres réseaux sociaux qui lui sont affiliés ont été accusés de ne pas faire assez d’efforts pour lutter contre les propagandes de haine sur leurs plateformes. Face aux critiques, Facebook et Instagram ont enfin décidé d’agir et ils vont commencer par la suppression des comptes liés aux conspirations de QAnon.

Dans leur lutte contre la désinformation avant les élections présidentielles américaines, Facebook et Instagram ont officiellement annoncé l’interdiction de tous les comptes associés à la conspiration QAnon. « Nous supprimerons toutes les pages Facebook, groupes et comptes Instagram représentant QAnon, même s’ils ne contiennent aucun contenu violent », a déclaré Facebook dans un article de blog. The Guardian a cependant noté que certains individus influents liés aux conspirationnistes ne seront guère affectés, dans la mesure où la nouvelle règlementation du réseau social ne s’étend pas aux publications sur les profils Facebook personnels.

Quoi qu’il en soit, cette décision de Facebook et Instagram est rare et louable. En effet, le réseau social favorise avant tout la liberté d’expression, et ce, malgré les nombreuses critiques qui en découlent. De manière générale, le réseau social n’impose des sanctions que s’il y a incitation à la violence ou désinformation. Dans ce cas-ci, Facebook a cependant décidé de bannir tout ce qui est lié à QAnon. Il est à savoir que les membres de ce groupe de conspirationnistes sont de fervents défenseurs de la théorie selon laquelle Donald Trump est un genre de héros qui lutte contre des individus malfaisants et membre éminent du gouvernement, du milieu financier et des médias. Ils accusent notamment de nombreux membres du parti démocrate de satanisme et de pédophilie.

Cette décision ne devrait pas plaire à Donald Trump qui a affirmé que les conspirationnistes de QAnon sont des « des gens qui aiment notre pays ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de