Ne loupez pas la pluie de météores Êta aquarides ce soir et demain !

Dans la nuit du 5 au 6 mai, il y a de fortes chances qu’une pluie d’étoiles filantes illuminent les cieux pour notre plus grand bonheur. Comme tous les ans au printemps, entre fin avril et début mai, les Êta aquarides nous offrent un spectacle de toute beauté.

 

C’est quoi les Êta aquarides ?

Les Êta aquarides sont une pluie d’étoiles filantes provenant de la comète de Halley, la plus connue de toutes les comètes. Ce phénomène astral est formé par d’épaisses poussières expulsées par Halley. Elles ont été baptisées de la sorte car elles se situent dans la constellation du Verseau, à proximité de Eta Aquarii, une étoile extrêmement brillante.

Cette pluie d’étoiles filantes a été observée pour la première fois en l’an 401. Cependant, officiellement, les Êta-Aquarides ont été découvertes en 1870 par L.Tupman. Nous aurons donc la chance de les observer filant à plus de 66 km/h par seconde.

 

Où regarder ?

D’après les prévisions, nous devrions voir tomber jusqu’à 55 météores par heure ! Si le spectacle vous intéresse, l’idéal est d’observer le ciel quelques heures avant le lever du Soleil, vers trois ou quatre heures du matin, même si le phénomène sera, si tout va bien, visible toute la nuit. Placez-vous en direction du sud-est avant que les premières lueurs du Soleil n’effacent la lumière incandescente des Êta aquarides. Comme toutes les pluies de météores, les Êta aquarides sont à observer loin des éclairages urbains. Espérons avoir un ciel clair et dégagé pour les nuits du 5 et du 6 mai !


Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants

— @DailyGeekShow