— Muhammad suryanto / Shutterstock.com

Scientifique de génie, Einstein était également un lecteur averti, convaincu que la lecture des grands auteurs constituait la meilleure façon de mieux appréhender le monde et de s’élever intellectuellement.

S’il y a une chose qui unit les philosophes, les écrivains, les grandes figures politiques et les scientifiques à travers les époques, c’est la conviction profonde que la lecture peut élargir notre vision du monde et renforcer notre intellect mieux que n’importe quelle autre activité. Selon l’illustre Albert Einstein, il est pour cela indispensable de privilégier la lecture des classiques de la littérature. Comme il l’écrivait en 1952 :

« Quelqu’un qui ne lit que des journaux et au mieux des livres d’auteurs contemporains me semble être une personne extrêmement myope qui méprise les lunettes. Il est complètement dépendant des préjugés et des modes de son époque, puisqu’il ne voit et n’entend jamais rien d’autre. Et ce qu’une personne pense par elle-même sans être stimulée par les pensées et les expériences des autres est, même dans le meilleur des cas, plutôt dérisoire et monotone.

En un siècle, il n’y a que quelques personnes éclairées, à l’esprit et au style lucides et de bon goût. Ce qui a été préservé de leur travail fait partie des biens les plus précieux de l’humanité. Nous devons à quelques auteurs de l’Antiquité (Platon, Aristote, etc.) que les peuples du Moyen Âge ont pu lentement s’extirper des superstitions et de l’ignorance qui avaient assombri la vie pendant plus d’un demi-millénaire.

Rien n’est plus nécessaire pour surmonter le snobisme des modernistes. »

L’influence d’Einstein sur la littérature et les arts

L’œuvre d’Einstein a entraîné des modifications et des bouleversements de portée considérable dans les conceptions scientifiques et philosophiques du monde contemporain, mais de nombreux historiens mettent également en avant son influence sur la littérature et les arts visuels, domaines qui, en particulier durant le premier tiers du XXe siècle, ont ouvert la voie à de nouveaux mouvements et courants qui deviendraient aussi révolutionnaires que ceux s’étant produits dans celui de la physique.

Comme le souligne le docteur Antonio Moreno González, « des auteurs tels que William Carlos Williams, Archibald MacLeish, Virginia Woolf, Vladimir Nabokov, Lawrence Durrell, William Faulkner et James Joyce, pour ne citer que les plus remarquables des contemporains d’Einstein, ont usé d’un langage inspiré par ces nouveaux concepts scientifiques ».

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
KuchenFirst Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

C’est le role de l’école ,de « l’education nationale » et des instits, »professeurs ».

Kuchen
Invité
Kuchen

Le seul livre d’auteur connu que mon gamin(bac pro) a étudié, c’est un livre de Marcel Pagnol. Bon auteur , mais côté philosophie, c’est un peu court. Idem pour ma belle belle-fille (bac S). Voltaire a écrit que pour maîtriser un peuple, « il est a propos que le peuple soit… Lire la suite »