Embarquez à bord du TARDIS dans les comics Doctor Who, ces créations basées sur la série éponyme

En 1963 les spectateurs britanniques découvraient un tout nouveau programme éducatif basé sur un scénario de science-fiction. Son nom ? Doctor Who évidement. La série est devenu célèbre à travers le monde et reste pour beaucoup une œuvre novatrice, culte et incontournable. Si ses histoires étaient au départ réservées au petit écran, c’était sans compter sur son succès qui l’emmèna vers les jeux vidéos et les comics. SooGeek a voulu en savoir plus sur ces deniers qui permettent de découvrir plus amplement l’univers du Gallyfreyen.

 

Si les aventures du docteur aux deux cœurs connait, depuis sa création, un grand succès à la télévision, son exportation en livres et en comics en France ne garantissait pas la même accueil. Pourtant, les livres relatant des épisodes sont légion et en 2014, à l’occasion des 50 ans de l’œuvre, sortait un recueil magnifiquement bien réalisé sobrement nommé « Doctor Who, les Archives », relatant des grands évènements de la série culte. C’est une fois de plus un coup de maître pour le gallyfreyen qui trouve son public en librairie. Mais qu’en est-il des comics, ces collections dont on entend parler mais que l’on voit rarement?

doctor-who-tennant

Le concept même de la série se prête parfaitement à l’adaptation en BD et comics : un extraterrestre d’apparence humaine ayant deux cœur et voyageant dans le temps et l’espace accompagné d’amis humains, voilà une source de travail fascinante pour un scénariste et un illustrateur. De plus, le personnage principale se régénère, offrant aux créateurs d’une bande dessinée plus d’une occasion de changer, modifier ses histoires et ses dessins. Vous l’avez compris, Doctor Who est certainement le projet rêvé de plus d’un artiste.

Plus que le personnage, l’univers qu’on y découvre est extraordinaire : intercalant ses histoires entre les épisodes, saisons et différents docteurs, les comics plongent plus amplement le lecteur dans le monde du voyageur temporel, décrivant en détail les éléments manqués par la série. La mythologie de la série est telle qu’il serait d’ailleurs dommage de ne pas en profiter. En 2004, c’est Titan Comics qui saisi l’aubaine qui lui est présenté en rachetant les droits pour l’adaptation en comic-books. L’histoire débute alors avec les personnages présents, dans le même temps, dans la série. On retrouve donc le dixième et le onzième docteurs dans leurs aventures et avec eux, leurs compagnons de voyages et némésis. S’en suit, lors de la passation du rôle, d’une série dédiée à Peter Capaldi, l’interprète du douzième docteur.

doctor-who-matsmithDerrière ces créations, on retrouve Al Ewing et Neil Edward : Titan Comics ne prend pas de risque en confiant le projet à ces deux hommes. Le premier s’est illustré en travaillant chez Marvel sur des collections connues de tous telles que Mighty Avengers et Loki : Agent of Asgard. Le second est tout aussi bien loti puisqu’il a travaillé, entre autre, sur les comics de la JLA et Aquaman. Ils ne sont pas les seuls, d’autres travaillent sur le projet et sont tout aussi talentueux.

Doctor Who, une œuvre magistrale complètement intégrée à la culture britannique avait toutes les chances de cartonner outre-manche dans sa version bande dessinée. Mais qu’en est-il pour la France ?  L’éditeur français French Eyes s’était donné comme mission d’importer les comics dans l’hexagone durant l’été 2012 mais plus récemment,  c’est l’éditeur Akileos qui s’est chargé de la traduction et d’adapter les récits pour les fans français et c’est une réussite. L’œuvre est emprunte de références culturelles et son histoire bien que fascinante, représente un certain challenge tant la mythologie qui y est développée depuis les années 60 est importante. Comment présenter aux lecteurs des personnages importants parce que réinsérés dans l’histoire, qu’il ne connaissent pas ? C’est donc à un sacré morceau que s’attaque Akileos.

doctor-who-smith
Comme expliqué au magazine spécialisé Comic Box, le travail put être mené à bien grâce à la collaboration de l’éditeur avec les fans de la saga. En effet, comment développer une histoire si complexe à des néophytes quand on n’est pas certain d’en connaître tous les tenants et aboutissants ? En faisant appel aux fans inconditionnels de la série et notamment aux membres du club Gallifrance pour lire et relire les nouvelles versions des comics.

Seul bémol, toutes les séries présentées en Angleterre ne sont pas exportées en France et les personnages les moins connus chez nous ne sont donc pas mis en avant. Ainsi, une mini-série narrant les aventures de Tom Baker (le quatrième docteur) ne peut pas être assurée de sortir en version française, de quoi embêter plus d’un fan de la saga mais qui saura certainement se procurer les versions originales.

doctor-who-capaldi

 

Aussi fascinantes en comics qu’en série télévisées, les aventures du Docteur méritent d’être découvertes par le plus grand nombre. Si les fans regrettent généralement un trop petit catalogue, il est bon de saluer le travail des éditeurs qui mettent à point d’autre à fournir aux lecteurs Français un travail de qualité égalant sans nul doute les versions originales. Si les comics ne récoltent pas encore toute l’attention des adeptes de Doctor Who, il y a fort à parier que cela s’apprête à changer dans les années à venir.

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux