© NASA/JPL-Caltech/T. Pyle (SSC)

Romantisme ou passion, beaucoup aiment admirer le ciel nocturne et ses étoiles. Mais penser également aux impacts des frappes d’astéroïdes et des météorites sur la Terre. Heureusement, la défense planétaire est au centre des préoccupations de certains scientifiques et ingénieurs. Parmi ces scientifiques, le professeur Philip Lubin de l’université de Californie à Santa Barbara, a eu l’idée de concevoir le PI-Terminal Defense for Humanity (PI pour « Pulverize It »). Lubin pense que créer un impacteur est le meilleur moyen de protéger la Terre des menaces d’astéroïdes.

En quoi consiste le « Pulverize It » ?

L’idée du Pulverize It est de concevoir un impacteur, non seulement cinétique mais également explosif, selon un article publié dans Universe Today. Le dispositif d’impact sera équipé d’une tige pénétrante pour percer l’astéroïde. La dynamite remplirait certaines des tiges et l’explosion provoquée briserait l’astéroïde en petits fragments. Mais cela dépend de la taille de l’astéroïde et de sa proximité avec la Terre au moment de l’explosion. Il se pourrait que certains fragments atteignent la Terre. Toutefois, la majeure partie de ces fragments serait détruite par frottement avec l’atmosphère terrestre.

© Lubin/Experimental Cosmology Group, UCSB

Selon Lubin, l’efficacité de la méthode dépend du temps d’interception et de la taille de l’astéroïde. Malgré cela, il peut se défendre efficacement contre des astéroïdes d’un diamètre de plusieurs centaines de mètres, car sa force explosive est d’environ 10 mégatonnes. A son avantage, le système PI pourrait être en orbite autour de la Terre ou loger sur une base lunaire.

© Lubin/Experimental Cosmology Group, UCSB

La NASA a lancé un vaisseau spatial DART pour une mission test

Pour tenter de modifier la trajectoire d’un astéroïde avec un impacteur cinétique, la NASA a lancé un vaisseau spatial DART (Double Asteroid Redirection Test) pour tester son efficacité. Son objectif est de pénétrer à vitesse grand V et dévier le rocher de l’espace, juste assez pour garder notre planète hors de danger. Cependant, l’astéroïde visé par DART ne représente aucune menace réelle comparé aux précédents. Selon les scientifiques, les astéroïdes plus petits sont beaucoup plus courants et suscitent une plus grande préoccupation.

La cible de DART est un astéroïde en orbite autour d’un rocher qui est cinq fois plus gros que le système binaire d’astéroïdes appelé Didymos. L’équipe de DART a choisi le système Didymos, car sa distance relative à la Terre et sa configuration d’astéroïde binaire sont idéaux pour observer le résultat de l’impact. Le plan est de faire traverser le vaisseau directement sur la Lune à 15 000 miles par heure (soit 24 000 kilomètres par heure), en frappant assez fort pour dévier la trajectoire de l’astéroïde.

Sur ce, le développement de l’appareil se poursuivra pour que les chercheurs puissent le perfectionner au maximum. D’ailleurs, avec des recherches plus explicites, il pourrait devenir jusqu’à 100 fois plus performant.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments